Grand hôtel du Louvre (Valognes)

De Wikimanche

Le Grand hôtel du Louvre est un bâtiment historique de Valognes, sis rue des Religieuses.

Il compte 18 chambres.

Les bâtiments conservent de sa fonction originelle les anciennes écuries, transformées en garage.

Histoire

Sa première mention remonte à août 1707 [1].

Ancien relais de poste du XVe siècle, il est transformé en auberge au XVIIIe siècle.

En août 1830, la garde particulière du roi Charles X y est hébergée lors de son départ en exil [1].

Alexis de Tocqueville établit sa permanence électorale dans son café lors des élections de 1837 à 1848 [1].

La chambre n° 4 abrite Jules Barbey d'Aurevilly à partir du 18 décembre 1864.

Jules Barbey d'Aurevilly y loge en 1871 [1] et y prend tous ses déjeuners du 24 juillet 1871 au 4 novembre suivant [2]. Il y prend de nombreux repas jusqu'en 1887 [1]. Il se serait inspiré du lieu pour situer le décor de sa nouvelle « Le Rideau cramoisi » publiée dans Les Diaboliques [1].

P. Lemaréchal en est le propriétaire en 1877 lorsqu'il rachète l'hôtel Grandval-Caligny voisin [3].

La société gestionnaire est placée en redressement judiciaire en février 2010 par le tribunal de commerce de Cherbourg, puis en liquidation judiciaire en janvier 2013 [1]. L'hôtel rouvre en mars 2016 avec un nouveau propriétaire [4].

Chiffre d'affaires

Son chiffre d'affaires est de 429 000 € en 2011 (486 000 € en 2010, 441 000 € en 2009, 338 000 € en 2008, 348 000 € en 2007).

Effectifs

L'hôtel emploie 6 personnes en 2011.

Administration

Adresse : 28, rue des Religieuses
50700 Valognes
Tél. 02 33 40 00 07

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 « Le Grand hôtel du Louvre a fermé ses portes », Ouest-France, site internet, 29 septembre 2013 (lire en ligne).
  2. Note affichée dans l'hôtel.
  3. Jules Barbey d'Aurevilly, Correspondance générale, tome VII, éd. Les Belles lettres, Paris, 1987, note ajoutée postérieurement page 103.
  4. « Le Grand hôtel du Louvre et son restaurant ouverts », Ouest-France, 7 mars 2016.

Voir aussi