Gilles Joubert

De Wikimanche

Gilles Joubert, né à Anneville-sur-Mer en 1739 et mort à Coutances le 21 février 1817, est une personnalité de la Manche, imprimeur-libraire de profession.

L’imprimeur officiel de la Révolution

Après avoir fait son apprentissage à Rouen, Gilles Joubert se fait colporteur durant quelques années [1]. Après avoir sillonné les routes de la Normandie, il vient s’établir à Coutances en 1774 [1].

Devenu imprimeur patenté de l’évêché, il reprend la publication de l’Almanach historique, ecclésiastique et politique du [[diocèse de Coutances] [1]]. Il se voit confier l’impression de plusieurs ouvrages officiels tels que « La coutume de Normandie » et, en 1789, le procès-verbal de l’assemblée générale des trois ordres du grand bailliage du Cotentin [1].

Gilles Joubert a pignon sur rue et, sous la Révolution, il est choisi comme imprimeur officiel de la « paperasse » administrative des nouvelles institutions. Il en tire une certaine fortune [1].

En 1790, c’est lui qui a l’insigne honneur de sortir sur ses presses le premier journal de la Manche, l’Argus, de Pierre Mithois [1].

Gilles Joubert meurt à Coutances au début de la Restauration en laissant une affaire prospère [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.