Gilles Eyquem

De Wikimanche

Gilles Eyquem, né à Caudéran (Gironde) le 30 mai 1959, est une personnalité sportive de la Manche.

Il est entraîneur-joueur de l'AS Cherbourg Football de 1989 à 1991.

Joueur, il évolue au poste de défenseur.

Carrière de joueur

Gilles Eyquem est formé dans le club de Mérignac (Gironde) puis aux Girondins de Bordeaux. Il intègre l'équipe professionnelle bordelaise au début de l'ère Bez et évolue aux côtés de Marius Trésor et Alain Giresse. Il ne s'impose pas et quitte en 1982 l'équipe entrainée par Aimé Jacquet pour l'En Avant Guingamp (Division 2).

Tout le reste de la carrière de joueur de Gilles Eyquem se déroule en Division 2 dans les clubs de Guingamp, Cannes, Niort et Angers.

Il termine sa carrière comme entraineur-joueur à l'AS Cherbourg Football.

Saison Club Division Matches Buts
1977-1978 Girondins de Bordeaux Division 1 0 0
1978-1979 Girondins de Bordeaux Division 1 3 0
1979-1980 Girondins de Bordeaux Division 1 15 0
1980-1981 Girondins de Bordeaux Division 1 26 0
1981-1982 Girondins de Bordeaux Division 1 2 0
1982-1983 En Avant Guingamp Division 2 31 5
1983-1984 AS Cannes Division 2 19 0
1984-1985 AS Cannes Division 2 27 1
1985-1986 Chamois niortais Division 2 33 0
1986-1987 Chamois niortais Division 2 34 1
1987-1988 SCO Angers Division 2 34 2
1988-1989 SCO Angers Division 2 27 1
1989-1990 AS Cherbourg Division 3
1990-1991 AS Cherbourg Division 3

Carrière d'entraineur

En 1989, Gilles Eyquem prend les rênes de l'AS Cherbourg comme entraîneur-joueur. Après deux années, il quitte le Cotentin en 1991 et rejoint le SU Agen (Lot-et-Garonne), où il reste huit saisons.

En 1999, il devient conseiller technique régional d'Aquitaine en remplacement de Philippe Bergeroo qui intègre le staff de l'équipe de France.

Philippe Bergeroo l'appelle à ses côtés pour l'assister dans son travail de sélectionneur de l'équipe de France des moins de 17 ans (2003-2004), puis des moins de 16 ans (2007-2010).

En août 2012, il est nommé sélectionneur de l'équipe de France féminine des moins de 19 ans [1]. Le 31 août 2013, il remporte le Championnat d'Europe disputé au Pays de Galles. La sélection entraînée par Gilles Eyquem élimine le grand favori allemand en demi-finales (2-1) avant de battre l'Angleterre en finale (2-0 ap) [2]. Pour le magazine France Football, « c'est un coup de maître qu'a réalisé le Bordelais, lui qui n'avait jusqu'à présent jamais dirigé d'équipe féminine » [3].

En 2014, Gilles Eyquem emmène l'équipe de France féminine des moins de 20 ans jusqu'à la 3e place à la Coupe du monde.

En juillet 2015, la France défend son titre de championne d'Europe en Israël : elle perd en demi-finale face à la sélection espagnole (1-1, tab 4-5).

En juillet 2016, l'équipe de France féminine des moins de 19 ans remporte le championnat d'Europe en Slovaquie en battant l'Espagne en finale (1-0) [4].

Le 3 décembre 2016, Gilles Eyquem, à la tête de l'équipe de France féminine des moins de 20 ans, devient vice-champion du monde en Papouasie-Nouvelle-Guinée (défaite 1-3 face à la Corée du Nord) [5].

Le 20 août 2017, l'équipe de France féminine des moins de 19 ans est vice-championne d'Europe en s'inclinant à Belfast (Irlande du Nord) devant l'Espagne 3 buts à 2.

Le 20 août 2018, Gilles Eyquem emmène l'équipe de France féminine des moins de 20 ans jusqu'en demi-finale de la Coupe de monde de la catégorie, organisée en France. Les « Bleuettes » sont une nouvelle fois battue par l'Espagne (0-1)[6].

Palmarès

  • 1980 : Coupe des Alpes (Bordeaux)
  • 1987 : vice-champion de France de Division 2 (Chamois niortais)

Notes et références

  1. Fédération française de football, site internet (lire en ligne).
  2. « La France championne d'Europe », fff.fr, 31 août 2013 (lire en ligne).
  3. France Football, n° 3533, 24 décembre 2013.
  4. « Euro U19 : les Bleuettes championnes d'Europe en battant l'Espagne », lequipe.fr, 31 juillet 2016 (lire en ligne).
  5. Ouest-France, site internet, 3 décembre 2016.
  6. Thierry Peigné, « Coupe du monde féminine U20 : “Une vrai déception”, pour l'entraîneur des Bleuettes », francetvinfo.fr, 21 août 2018 (lire en ligne).

Lien externe