Gilles Buisson

De Wikimanche

Gilles Buisson, né à Mortain le 15 mai 1911 et mort dans la même commune le 2 juin 2003, est une personnalité politique et un écrivain de la Manche, docteur en médecine de profession.

Il est maire de Mortain de 1968 à 1983.

Il est le fils de Jules Buisson (1878-1964), historien du Mortainais.

« Mortain, c’est Buisson, Buisson, c’est Mortain »

Le Dr Gilles Buisson prolonge les recherches historiques de son père avec lequel il écrit La Bataille de Mortain [1]. Cet homme d’une culture étonnante, doué d’une mémoire prodigieuse, se montre curieux de tout et de l’évolution de la société [1].

Médecin de campagne, érudit hors pair, il s’impose vite comme l’historien de ce Mortainais qu’il décrit comme une « région fièrement belle » [1]. Il publie une dizaine d’ouvrages dont plusieurs ont trait à la bataille de Mortain [1]. Le dernier de ses livres raconte l’histoire de sa ville à travers les âges. On lui doit aussi des dizaines d’études et d’articles parus dans la Revue de l'Avranchin et du Pays de Granville, à laquelle il collabore durant plus d’un demi-siècle [1].

Gilles Buisson est enfin considéré comme un des meilleurs spécialistes mondiaux du peintre Géricault dont il a étudié les attaches mortainaises dans son livre Géricault, de Mortain à Paris [1].

Le président Jozeau-Marigné avec son sens de le formule, a dit un jour de lui : « Mortain, c’est Buisson, Buisson, c’est Mortain ! » [1]

Œuvres

  • Mortain et sa bataille, impr. Simon, Rennes, 1946, réédition Le Livre d'histoire, 2004
  • Historique du 119e R.I -1939-1940- Pages de gloire et d'épreuves, Imprimerie du Mortainais,1951
  • L'Épopée du bataillon perdu, Imprimerie du Mortainais, 1954
  • Mortain dans la bataille de Normandie, Presses de la Cité, 1971
  • Mortain pendant la IIIe République (1870-1940), 1986
  • Mortain à travers les âges, éd. Oep, 1989

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Éditions Eurocibles.

Voir aussi