Gare routière de Cherbourg

De Wikimanche

La gare routière.

La gare routière de Cherbourg est un équipement public de la Manche, situé à Cherbourg-en-Cotentin.

Elle se situe avenue Jean-François-Millet.

Histoire

Façade arrière de la gare routière.

Elle est construite par la compagnie des Chemins de fer de la Manche (CFM) à l'automne 1908 près de la place du Cauchin, face à la gare de la compagnie des Chemins de fer de l'Ouest[1].

Les façades sont recouvertes d'enduit duquel ressortent les briques des encadrements et des corniches. L'étage loge le chef de gare[1].

Le bâtiment est exploité comme terminus de la ligne ferroviaire Cherbourg-Barfleur, en service de 1911 à 1950. Elle est parfois appelée localement « gare de Barfleur ».

À la fermeture de la ligne, elle est transformée en gare routière.

En 2018, le bâtiment, qui appartient à Ports normands associés, est transformé intérieurement pour offrir quinze ateliers aux activités de pêche [2]. On trouve, au rez-de-chaussée, un atelier pour la manutention et le travail sur les chaluts, un bureau, un local de stockage et un bloc sanitaire ; l’étage est réservé au stockage du matériel [2]. La transformation coûte 270 000 €, dont 200 000 € sont couverts par des fonds européens [2].

Lignes

En 2013, la gare de Cherbourg est le point de départ et d'arrivée des lignes suivantes, exploitées par la compagnie Manéo, émanation du Conseil général de la Manche :

  • Ligne 50 : Ligne estivale de La Hague Cap Cotentin (juillet-août).
  • Ligne 51 : Ligne estivale du Val de Saire (juillet-août)

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Frédéric Patard et Gérard Léonard, « La gare du “Tue-Vaques” », Guide du Promeneur - Cherbourg Octeville, éd. Isoète, 2007, p. 189.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 « L'ancienne gare réhabilitée en ateliers pour la pêche », Ouest-France, site internet, 4 octobre 2018.

Lien interne