Gabriel Basroger

De Wikimanche

Gabriel Basroger, né aux Moitiers-en-Bauptois le 5 novembre 1849, mort au Havre (Seine-Maritime) en 1906, est une personnalité militaire de la Manche.

À dix-sept ans, il s’engage comme novice sur un brick et parvient à obtenir ses brevets d’officier de pont. Après des années de cabotage entre Isigny-sur-Mer, Cherbourg et le Havre, il entre au service de la Worms.

Un héros des mers

Le 18 décembre 1889, en pleine brume, le paquebot hollandais Leerdam et le steamer anglais Gaw-Quan-Sia entrent en collision dans la Manche. On compte quatre cent soixante-douze naufragés perdus dans la nuit et le froid.

Le cargo français Emma croise dans les parages. Du haut de la passerelle, son capitaine Basroger aperçoit par hasard des épaves et bientôt, quelques canots chargés de naufragés. L’Emma est un tout petit caboteur. Revolver à la main, il surveille les opérations de sauvetage en faisant régner une discipline de fer.

Gabriel Basroger, du jour au lendemain, devient célèbre dans le monde entier. On lui décerne la Légion d’honneur. Le roi de Hollande le nomme chevalier du Lion néerlandais. La reine d’Angleterre lui fait don d’une cafetière de prix.

Il meurt de maladie au Havre en 1906, où il s’était fixé.  

Source

  • Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, ISBN 291454190

Plus d'information