Frank Le Maistre

De Wikimanche

Frank Le Maistre, né dans la paroisse Saint-Ouen de l'île de Jersey le 10 mai 1910, mort le 13 août 2002, est un dialectologue et un écrivain jersiais.

Biographie

De 1952 à 1978, il publie la revue Lé Bulletîn d'Quart d'An dé L'Assembliée d'Jèrriais, entièrement rédigée en patois jersiais. Cette publication devient en 1978 Les chroniques du Don Balleine, auxquelles il participe jusqu'à sa mort, puis Les Nouvelles Chroniques du Don Balleine à partir de 2003. En tant qu'écrivain, il est l'auteur d'articles, de poèmes, de chansons et de traductions de cantiques et de passages de la Bible. Certaines de ses productions sont fortement influencées par le contexte anglo-saxon dans lequel il vit, malgré sa forte (et provocatrice) revendication selon laquelle il serait le "dernier des vrais Jèrsiais d' pure race".

Frank Le Maistre obtient en 1967 le prix littéraire du Cotentin pour son Dictionnaire jersiais-français.

Il est reçu docteur honoris causa en 1973 à l'université de Caen.

Il est enterré le 19 août 2002 à Jersey. Ses obsèques sont célébrées en français et en jersiais. À l'issue de la messe, « Ma Normandie » est jouée à l'orgue pendant la sortie du cercueil [1].

Œuvres

Ouvrages

  • Dictionnaire jersiais-français, Don Balleine Trust, 1966.

Articles

  • « Old family names of the Channel Islands », in The Channel Islands Family History Journal n° 2, Spring 1979; repr. in n° 34, Spring 1987.

Distinctions

  • Membre de l'Ordre de l'Empire britannique
  • Officier des Palmes académiques

Hommage

Les États de Jersey ont fondé une bourse à son nom, qui permet à des jeunes Jersiais de suivre à l'université de Caen des études de dialectologie ou d'histoire de la Normandie.

Bibliographie

  • Roger-Jean Lebarbenchon, « Franck Le Maistre ou la foi "jèrriaise" », in La grève de Lecq (Littératures et cultures populaires de Normandie), Cherbourg, Isoète, 1988, p. 190-203.
  • Roger-Jean Lebarbenchon, « Franck Le Maistre, adaptations et créations jersiaises », in La grève de Lecq (Littératures et cultures populaires de Normandie), Cherbourg, Isoète, 1988, p. 205-216.

Notes et références

  1. Ouest-France, 23 août 2002