Françoise Lamotte

De Wikimanche

Françoise Lamotte, née à Saint-Lô en 1943, morte accidentellement à Redon (Ille-et-Vilaine) le 23 février 1999, est une historienne de la Manche.

Biographie

Françoise Lamotte est une historienne locale pleine de talent et de promesses. Professeur au lycée Le Verrier de 1981 à 1997, elle enseigne ensuite à Caen et à l’IUFM de sa ville natale [1].

De 1980 à 1981, elle préside la Jeune chambre économique de Saint-Lô [1].

Passionnée de recherches historiques, elle est, 1985 à 1994, secrétaire générale de la Société d'archéologie et d'histoire de la Manche et chargée du service éducatif aux Archives départementales de la Manche à Saint-Lô de 1981 à 1994 [1].

En 1988, elle se signale à l’attention des amateurs d’histoire locale avec sa thèse de doctorat, soutenue en Sorbonne, sur L’élection d’Avranches ou l’Avranchin aux XVIIe et XVIIIe siècles, pour laquelle elle obtient la mention « Très honorable » [1].

Elle est l’auteur de nombreuses études publiées dans la Revue de la Manche. On citera notamment celles relatives au personnel médical de la Manche à la fin de l’Ancien Régime, aux sages-femmes de la Manche à la fin du XVIIIe siècle, au milieu intellectuel de Valognes au XVIIe siècle, aux affaires de sorcellerie en Cotentin, à Gilles de Gouberville, à Le Verrier, à l’installation des Mauristes au Mont-Saint-Michel, etc.

En février 1999, elle se blesse grièvement dans un accident de la route à proximité de Redon (Ille-et-Vilaine), en voulant éviter un chien [1]. Elle meurt quelques jours plus tard à l'hôpital de Redon, âgée de 56 ans [1]. Ses obsèques ont lieu le 26 février suivant en l'église Sainte-Croix à Saint-Lô [1].


Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 « Françoise Lamotte était enseignante », Ouest-France, 26 février 1999.