François de Tessan

De Wikimanche

François de Tessan (1936).

François de Tessan, pour l'état civil Jules François Armand Delphin Dortet, marquis d'Espigarié, comte de Tessan, né à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 16 février 1883, mort en déportation à Buchenwald (Allemagne) le 22 avril 1944, est un homme politique et un journaliste de la Manche.

Biographie

François de Tessan est le fils de Henri Dortet de Tessan (1852-1913) et de Inès Rétif (1859-1933). Il est né à Saint-Hilaire-du-Harcouët alors que son père y était en poste comme principal du collège.

Carrière politique

François Dortet de Tessan a exercé de nombreuses fonctions politiques.

Il a été notamment député de Seine-et-Marne de 1928 à 1942.

Il a été cinq fois sous-secrétaire d'État entre 1932 et 1938. Dans une première période, il a été sous-secrétaire d'État au Ministère du Travail et de la prévoyance sociale, puis aux Affaires étrangères dans le gouvernement Léon Blum (1933-1934). Nommé délégué de la France à la Société des nations (SDN), il redevient sous-secrétaire d'État de 1936 à 1938, d'abord à la présidence du Conseil (1936-1938) de nouveau au côté de Léon Blum, puis aux Affaires étrangères et à la présidence du Conseil auprès de Camille Chautemps.

Bien qu'antinazi résolu et proche du Front populaire, il vote le 10 juillet 1940 les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. « Il fallait bien empêcher que les horreurs de la ruine ne s’ajoutassent aux malheurs de la défaite », dira-t-il plus tard. Poursuivant son activité antinazie, il est arrêté par les Allemands, qui l'accusent de« menées dangereuses contre la sécurité des occupants ». Il se réfugie un temps dans la clandestinité [1].

Joseph Bouton est déporté au départ de Compiègne-Royallieu (Oise) le 22 janvier 1944 à destination du camp de concentration de Buchenwald. Le convoi emportent dans ses wagons 2006 hommes, parmi lesquels les Manchois : Bouton, Faury, Gatey, Hellmuth, Pinchon, Planque, Reinbuchler et Tournaille.

À son arrivée au camp, il se voit attribuer le numéro matricule 42176.

Il fut un ami de Franklin Roosevelt, futur président des États-Unis de 1933 à 1945, mais également du maréchal Joffre et du général Pershing.

Carrière journalistique

Journaliste, François de Tessan collabore à L'Illustration, au Petit Niçois, au Petit-Journal, à La Dépèche de Toulouse. En 1924, il devient rédacteur en chef de La Dépêche du Midi.

Il crée en 1936 son propre journal Le Peuple de la Brie.

Œuvres

  • Promenade au far-west, Plon, 1912
  • Quand on se bat, Plon, 1916
  • Les Grands jours de la France en Amérique, 1917
  • Par les chemins japonais, 1918
  • Loti en Amérique
  • Le Japon mort ou vif, Baudinière, 1928
  • Le Président Hoover et la politique américaine, 1931
  • Franklin Roosevelet, 1933
  • Le Drame espagnol, 1936
  • Voici Adolf Hitler, Flammarion, 1936

...

Notes et références

  1. Le Mag du pays de Meaux, n° 19, décembre 2007.

Lien externe