François Hasley

De Wikimanche

(Redirigé depuis François Halley)

François Hasley ou Halley, né à Saint-Sauveur-le-Vicomte le 9 février 1816, mort le 26 décembre 1862, est un architecte et un sculpteur de la Manche.

Un reconstructeur d’abbaye

Né à Saint-Sauveur-le-Vicomte où il passe toute sa vie, François Hasley n’est encore qu’un jeune apprenti-menuisier quand, en 1832, Julie Postel, la célèbre sœur Marie-Madeleine fait appel à ses services pour l’aider à relever les ruines de l’abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte meurtrie par le vandalisme révolutionnaire. La religieuse dit à son propos : « Dieu le veut, j'en suis certaine. Il a fait naître près de nous un jeune homme qui a reçu de la Providence les talents nécessaires pour nous tenir lieu d'architecte et faire en même temps tout ce qu'il y aurait de plus délicat dans la restauration de l'église ».

Pour accomplir cette tâche presque surhumaine, François Hasley part quatre ans faire le tour de France, apprend tous les métiers du bâtiment et se fait même architecte. Il se révèle un sculpteur de talent.

À la mort de la grande sainte du Cotentin, c’est lui qui édifie le tombeau que l’on peut toujours voir dans l’abbatiale.

Visitant l'abbaye avec son frère Léon, Jules Barbey d'Aurevilly écrit en 1864 dans ses Memoranda : « Un homme qui n'a jamais appris la sculpture mais à qui Dieu avait donné le don de sculpter. Personne parmi les artistes de Paris n'aurait fait et ne pourrait faire ces sculptures. [...] Il avait le projet d'en faire d'autres ; mais la mort l'a pris, comme il sculptait la chaire, qu'aucun homme de ce temps ne serait capable d'achever ».

En 1886, il réalise la deuxième chapelle Notre-Dame à la Chapelle-sur-Vire.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541171.

Bibliographie

  • S. Halley, Un collaborateur de la bienheureuse Marie-Madeleine Postel : François Halley, architecte et sculpteur (1816-1862), Impr. la Dépêche de Cherbourg et de la Manche, Cherbourg, 1922.
  • Pierre de Crisenoy, Julie Postel et François Halley (conférence donnée aux Journées d'art religieux, le 6 février 1937), éd. G. Énault, Paris, 1937.