François Dufour

De Wikimanche

François Dufour.

François Dufour, né à Saint-Senier-de-Beuvron le 18 février 1953, est un syndicaliste agricole et homme politique de la Manche.

Il est conseiller régional de Normandie depuis le 20 décembre 2017.

Biographie

Fils d'agriculteurs, il obtient un brevet professionnel agricole puis reprend l'exploitation de ses parents en 1973 [1].

Dans l'action.

Après avoir milité au Mouvement rural de la jeunesse catholique (MRJC, ex Jeunesse agricole chrétienne), il adhère à la FNSEA[1]. Après avoir suivi le modèle « productiviste », il consacre progressivement son exploitation à la production biologique de lait et de cidre. En 1974, il rejoint le mouvement protestataire au Larzac [2]. Sur fond d'opposition à la taxe de coresponsabilité laitière instaurée par la Politique agricole commune (PAC), il quitte la FNSEA en 1978, et fonde avec d'autres agriculteurs de la Manche, le Comité de solidarité des petits et moyens paysans, qui intègre la Confédération nationale des syndicats de travailleurs-paysans à sa fondation par Bernard Lambert, en 1981. Il devient porte parole du Syndicat des travailleurs-paysans de la Manche et représentant du département au comité national du mouvement [1].

La CNSTP devient en 1987 la Confédération paysanne. Au côté de José Bové, rencontré au comité national de la CNSTP au début des années 1980, il devient en 1995 porte-parole national de la Confération paysanne jusqu'en 2000. Il gère alors la communication du saccage du Mac Donald de Millau, puis l'incarcération médiatique de José Bové. Partisan d'un syndicalisme agricole en liaison avec les mouvements sociaux, il milite au sein de l'association Droit au logement (DAL), et intègre de 2000 à 2004 comme vice-président, le bureau de l'association altermondialiste Attac, dont le syndicat agricole est membre fondateur [2].

Candidat à l'élection législative de 2007 dans la circonscription d'Avranches, sous l'étiquette Gauche alternative et antilibérale, il obtient 2 382 voix, soit 4,9 % des suffrages [3].

Lors des élections européennes de juin 2009, il est candidat en seconde position de la liste Europe Écologie pour la circonscription Nord-Ouest, en seconde position derrière Hélène Flautre. Sa liste réunit 12,1 % des suffrages, ce qui ne suffit pas à l'envoyer siéger au Parlement européen [4].

Il conduit la liste Europe Écologie pour les élections régionales de mars 2010 en Basse-Normandie.

Il a collaboré, aux côtés de José Bové et Gilles Luneau, à l'ouvrage Le Monde n’est pas une marchandise.

Il est conseiller municipal de Saint-Senier-de-Beuvron de 1983 à 2001 [5].

En 2015, il est candidat aux élections régionales sur la liste menée par Nicolas Mayer-Rossignol (PS), mais il n'est pas élu. Le 20 décembre 2017, il profite cependant de la démission de Stéphane Travert pour accéder au Conseil régional de Normandie.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Ivan Bruneau, « La Confédération paysanne et le « mouvement altermondialisation ». L'international comme enjeu syndical », Politix, vol. 17, no68, 2004, p. 118.
  2. 2,0 et 2,1 « Nos luttes construisent l'avenir », La Grande relève, n° 999, mai 2000 (lire en ligne).
  3. Ouest-France (lire en ligne)
  4. Jean-Pierre Buisson, « Dufour : « Il m'a manqué 81 voix pour être élu » », Ouest-France, 9 juin 2009.
  5. Ouest-France, 27-28 mars 2010.