Fondation du Bon Sauveur de Saint-Lô

De Wikimanche

Ensemble du Bon Sauveur

La Fondation du Bon Sauveur de Saint-Lô est un établissement catholique de la Manche, situé à Saint-Lô.

Histoire

L'établissement des filles du Bon Sauveur est fondé en 1712 par Élisabeth de Surville [1]. Anne Leroy, qui en faisait partie, fonde à son tour un établissement à Caen (Calvados) en 1732. Les sœurs sont regroupées sous une même institution en 1805 et essaiment en France.

Vers 1825, elles accueillent les femmes aliénées et pratiquent les premiers traitements de psychiatrie. En 1870, elles soignent les soldats blessés[2].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'établissement est évacué. Les seize religieuses se replient au château de Pépinvast, au Vicel[3]. Cet exode forcé apporte à la psychiatrie « une sorte de démonstration que l'on pouvait sortir les malades de l'hôpital » [4]. Les combats de 1944 provoquent de très graves destructions [4]. On déplore trois mortes parmi les sœurs[2], « 1 100 lits sinistrés et 54 000 m2 de ruine » [4]. Les malades sont transférés à Canisy et Saint-Ébremond-de-Bonfossé, et l'école dans le Val de Saire, jusqu'à leurs réinstallations dans des bâtiments provisoires à Saint-Lô en 1947[2].

En 1959, la chapelle est ouverte au public qui peut y admirer de magnifiques vitraux réalisés par Gabriel Loire [4].

La fondation du Bon Sauveur est créée le 27 février 1987 pour gérer les biens légués par les sœurs[2].

Elle regroupe aujourd'hui :

- un établissement scolaire : école primaire et maternelle, collège et lycée (1 100 élèves, 80 enseignants et 40 autres salariés),
- un centre hospitalier de santé mentale (7 500 patients par an, 500 salariés dont 26 médecins)
- une résidence pour personnes âgées dépendantes (80 places) [2].

En 2012, l'établissement emploie 650 personnes [1].

L'établissement fête ses 300 ans le week-end des 29-30 septembre 2012 [1].

Le 1er octobre 2013, l'établissement de Saint-Lô et le Bon Sauveur de Picauville signent à Carentan un pacte de rapprochement qui aboutit en août 2016 et devient effectif le 1er janvier 2017 avec la création de la Fondation du Bon Sauveur de la Manche [5].

Administration

Adresse : 65, rue de Baltimore
50008 Saint-Lô Cedex
Tél. 02 33 77 75 57
Fax 02 33 77 77 85

Bibliographie

  • Ephrem Houël, « Le Bon-Sauveur de Saint-Lô », Notices, mémoires et documents publiés par la Société d'agriculture, d'archéologie et d'histoire naturelle du département de la Manche, Imprimerie d'Elie fils, Saint-Lô, 1873, p.83-112 (lire en ligne)
  • Le Bon Sauveur de Saint-Lô à Caen, OREP éditions, 2012

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Le Bon Sauveur célèbre ses 300 ans », Dimanche Ouest-France, 30 septembre 2012.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 « Bon-Sauveur : on n'a pas tous les jours 300 ans », La Presse de la Manche, 26 septembre 2012.
  3. Charles Lepeley, Valcanville, Coutances, Éditions Notre-Dame, 1957, p. 164.
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 Michel Le Jeune, « Bon-Sauveur : trois jours pour survoler trois siècles », Ouest-France, 1er octobre 2012.
  5. Michel Coupard, « Les Bon Sauveur n'en font plus qu'un », Ouest-France, 11 janvier 2017.

Lien externe