Ferrières

De Wikimanche

Ferrières est une ancienne commune du département de la Manche, commune déléguée au sein du Teilleul depuis le 1er janvier 2016.

Commune déléguée de Ferrières
(commune du Teilleul)
Coordonnées de la mairie annexe Logo-Mairie.png
48° 32' 40.22" N, 0° 57' 27.34" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Mortainais
Ancien canton Le Teilleul
Intercommunalité CA Mont-Saint-Michel-Normandie
Gentilé Ferriérais(es)
Population 52 hab. (2016)
Superficie 3,51 km²
Densité 15 hab./km2
Altitude 109 m (mini) - 234 m (maxi)
Code postal 50640
N° INSEE 50179
Maire délégué Serge Heurtier-Guéguen
Communes limitrophes de Ferrières
Saint-Symphorien-des-Monts Saint-Symphorien-des-Monts,
Notre-Dame-du-Touchet
Notre-Dame-du-Touchet,
Le Teilleul
Saint-Symphorien-des-Monts Ferrières Buais
Buais Buais Buais

Map commune FR insee code 50179.png


Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Toponyme médiéval précoce (étant donné l'absence d'article défini, et malgré les attestations tardives), issu de l'ancien français ferriere « forge, endroit où l'on travail le fer; mine de fer ». Ce dernier mot est un dérivé collectif en -iere de fer, continuant le latin ferraria « forge; mine de fer », formé sur ferrum « fer ». La forme plurielle de ce nom suggère plutôt le sens de « forges » plutôt que « mines ».

On rencontre en France de très nombreux toponymes similaires, sous les formes Ferrière(s) ou La Ferrière(s), le dernier type étant plus récent que le premier. En raison de leur fréquence, ces noms sont généralement suivis d'un déterminant (généralement un nom de personne), mais ce n'est pas le cas dans la Manche, où ce type est plus rare. En tant que nom de hameau ou de lieu-dit, il peut toutefois être déterminé par un adjectif (la Grande Ferrière, la Petite Ferrière, la Haute Ferrière, etc.).

☞ On notera en 1828 l'emploi par Louis Du Bois de la variante Ferrières-Gallet, afin de distinguer ce nom de ses homonymes normands. Ce déterminant fait référence au hameau proche du Galet, situé sur le territoire de la commune de Buais, noté Gallet en 1753/1785 sur la carte de Cassini. Il représente la fixation toponymique d'un nom de famille GAL(L)ET. L'appellation alternative de Ferrières-Gallet, on le constate, ne s'est pas imposée.

Géographie

Ferrières est située dans le Mortainais.

Histoire

Le 1er janvier 2016, Ferrières fusionne avec Le Teilleul, à l'instar d'Heussé, Husson et Sainte-Marie-du-Bois, sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 relative à la réforme des collectivités territoriales.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[34]. En 2016, la commune comptait 52 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [35] et INSEE [36])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
230 260 269 258 270 236 233 208 236 220
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
200 189 190 171 187 173 164 153 167 163
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
141 144 139 138 135 127 147 130 121 90
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
73 64 66 61 61 60 59 57 55 53
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
51 52 53 52
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[37] puis INSEE à partir de 2004.



Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1790-1792 Étienne Almin
.......-....... .
1795-1797 Gilles Piel
1797-1798 Jean Baptiste Mabire
1798-1800 Gilles Piel
1800-1830 Étienne Almin de Valconseil militaire
1830-1843 Ferdinand Gesbert percepteur
1843-1846 Louis Loisel
1846-1857 Mathurin Amette
1858-1865 Cyprien Almin
1865-1865 Joseph Gasnier
1865-1870 Pierre de Pennart
1870-1884 Victor Amette
1884-1895 Pascal Jouin
1895-1918 Louis-François Hélie militaire
1918-1924 François Fotrnière
1924-1929 Alphonse Gohard
1929-1935 Isidore Lhermelin
1935-1936 Frédéric Bohinen
1936-1947 Louis Béchet
1947-1975 Henry Loisel
1975-1995 François Gohard
1995-2014 Yves Fermin SE retraité
2014-actuel Serge Heurtier-Guéguen SE retraité
Source  : liste établie par Jean Pouëssel et Guy Boisset pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [38]
(....) : en exercice cette année-là.
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi sur rendez-vous sur rendez-vous
La mairie (2014).

La mairie (2014).

Adresse : Le Bourg
Ferrières
50640 Le Teilleul

Tél./Fax : 02 33 59 47 72
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Site officiel de la commune du Teilleul (17 juin 2018)

Mardi sur rendez-vous sur rendez-vous
Mercredi sur rendez-vous sur rendez-vous
Jeudi sur rendez-vous sur rendez-vous
Vendredi sur rendez-vous sur rendez-vous
Samedi sur rendez-vous sur rendez-vous


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Dédicace de l'église paroissiale : Saint-Siméon-Stylite.
  • Patron (présentation) : patronage laïc, le seigneur du lieu.
  • Fête patronale : ?

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

  • Église (17e s.) avec son cimetière : statues (18e s.), maître-autel (début 19e s.)

Personnalités liées à la commune

Naissances

Économie

  • Eiffage travaux publics

Lien interne

Notes et références

  1. Pouillé du Diocèse d’Avranches, 1412, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 158F.
  2. Pouillé du Diocèse d’Avranches, ~1480, in Auguste Longnon, op. cit., p. 174E.
  3. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BnF, ms. fr. 4620].
  4. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BnF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  5. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BnF, IFN-7710251].
  6. Alexis-Hubert Jaillot, La Généralité de Tours divisée en ses seize elections, aux Deux globes, Paris, 1711 [BnF, collection d'Anville, cote 00729 B].
  7. Dénombrement des généralités de 1713 [BnF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  8. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  9. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  10. Jean-Baptiste Homann, Tabula Ducatus Britanniæ Gallis / le Gouvernem[en]t General de Bretagne, Nuremberg, 1720.
  11. G. Mariette de la Pagerie, Carte topographique de la Normandie; feuille 3 : Fougères, Vire et Avranches, 1720 [BNF, fonds Cartes et Plans, cote Ge DD 2987 (1009, III) B].
  12. Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 66b.
  13. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  14. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  15. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  16. Carte de Cassini.
  17. Site Cassini.
  18. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  19. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 306c.
  20. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 450.
  21. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Mortain, p. 148.
  22. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 481b.
  23. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 695b.
  24. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  25. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  26. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 373.
  27. Adolphe Joanne, Géographie du département de la Manche, Hachette, Paris, 1880, p. 59a.
  28. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  29. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  30. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  31. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  32. 32,0 et 32,1 Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  33. Carte IGN au 1 : 25 000.
  34. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  35. Population avant le recensement de 1962.
  36. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  37. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  38. « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 196

Lien externe