Félix Roumy

De Wikimanche

Félix Roumy.

Félix Roumy, né à Sainte-Mère-Église le 10 juillet 1861, mort à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) le 2 juin 1935, est une personnalité politique et économique de la Manche, planteur de profession.

Il préside le Conseil général de Nouvelle-Calédonie du 25 novembre 1925 au 1er décembre 1926.

Biographie

Il est le fils de Jean Roumy (1825-1892), cultivateur, né à Turqueville, et de Jeanne Houellebec (1824-1897), née à Saint-Germain-de-Varreville.

Le 20 janvier 1897, il se marie à Rennes (Ille-et-Vilaine) avec Rosalie Dervain, qui lui donne deux enfants.

D'abord receveur de l'enregistrement, il embarque en 1898 à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour tenter l'aventure coloniale en Nouvelle-Calédonie, avec trois de ses beaux-frères Joseph Le Goupils, Marc Le Goupils et Isidore Le Goupils. Sa femme et son fils Albert l'accompagnent. Avec ses beaux-frères, il achète la propriété Warnery spécialisée dans la culture du café et l'élevage. Ensemble, ils l'accroissent et la développent considérablement, la faisant passer de 600 hectares à 1 200. Lorsque le domaine est vendu en 1921, il est fort de 700 têtes de bétail et produit de 10 à 15 tonnes de café par an. En 1900, son café est récompensé par une médaille d'argent à l'exposition universelle de Paris.

Il préside le syndicat agricole de Nouméa.

Il devient notaire à Nouméa en 1924.

D'abord simple conseiller général, il est élu président du Conseil général de Nouvelle-Calédonie le 25 novembre 1925 par 7 voix et un bulletin blanc. Il crée un groupe protestataire pour s'opposer à la politique menée par la France à travers le gouverneur Paul Feillet. Il reste en poste seulement un an, jusqu'au 1er décembre 1926.

Il meurt le 2 juin 1935 à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), âgé de 73 ans.