Féériques de Mongothier

De Wikimanche

Affiche des Féériques de Montgothier 2005

Les Féériques de Montgothier est un ancien spectacle son et lumière de la Manche, situé à Montgothier, commune associée à Isigny-le-Buat.

De 1994 à 2007, c'est une grande fresque historique avec cavalerie, feux d' artifices et étang artificiel, qui est présentée pendant les deux mois d'été avec l'aide de 500 bénévoles. Elle relate les grands événements de la Normandie au fil du temps et les légendes du pays du Mont-Saint-Michel.

Historique

Le spectacle se déroule sur un terrain près du logis de Montgothier, propriété de Denis Gautier-Sauvagnac.

Son fils Antoine, avocat à Paris préside l’Association de gestion du spectacle son et lumière d’Isigny (AGGSLI). Forte de huit salariés et 800 adhérents, après avoir remporté le premier « Prix Défi-Jeunes Basse-Normandie » en 1994 l'AGGSLI transforme au fil des ans un site vierge de 18 hectares en un lieu de visite et de spectacle. On reconstitue une façade de château fort de 52 mètres de long, la rivière voisine est utilisée pour créer un lac. Une tribune réalisée avec des anciens sièges du stade rennais offre 4 000 places assises [1].

Chaque été, l'animation draine jusqu'à 25 000 visiteurs [1] et fait office de stage entreprise pour de nombreux jeunes de la région. Des autocaristes amènent leurs voyageurs. Un espace restauration peut accueillir 1 000 personnes.

Mais en 2007, il manque 150 000 euros[1] de subventions pour réaliser les spectacles de l'été suivant. Le Conseil général de la Manche lance un audit. Les huit salariés de la structure sont licenciés, tous reclassés [1]. C'est la dernière année des « Féériques de Montgothier » .

Les tableaux du spectacle

Source : site officiel 2005

À la nuit tombante, la rivière s'anime jusqu'à prendre forme humaine.

  • Tableaux 2 à 9 : Guillaume le Conquérant [2]

L'épopée historique de Guillaume le Conquérant, de son enfance à son triomphe.

  • Tableau 10 : La guerre de Cent Ans

En 1415, Robert Jolivet, trentième Abbé du Mont-Saint-Michel, trahit et rejoint l'ennemi attaché à réduire l'orgueilleuse forteresse qui le tient en échec.

  • Tableau 11 : Montgothier en 1723

Les carriers et tailleurs de pierre extraient le granit du Mont Boué. Les maçons achèvent la construction du Logis où doivent être bientôt célébrées les fiançailles de Blanche Colombe, la fille de la maison.

  • Tableau 12 : Agriculture et prospérité, 1850- 1950

Les quatre saisons, des semailles aux moissons, le moulin de Maître Pierre, un incendie maîtrisé.

  • Tableau 13 : Le sous-préfet

Le sous-préfet aux champs célèbre éloquemment la victoire définitive des glorieux soldats du feu.

  • Tableau 14 : Le Débarquement vécu en nos terres[3]

Pour le 60e anniversaire du Débarquement.

  • Tableau 15 : La Mère Taburin

Raymond, le conteur, de prendre la parole.

  • Tableau 16 : La fée Sélune
  • Tableau final

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 « Gautier-Sauvagnac, châtelain paternaliste en Normandie », Le Monde.fr, 9 septembre 2007 (lire en ligne).
  2. À partir de 2001.
  3. À partir de 2004.

Lien externe