Delphine Minerbe

De Wikimanche

Delphine Françoise Minerbe, née à Airel le 26 janvier 1886, morte à Paris en 1954, est une personnalité artistique de la Manche, comédienne de son état.

La « Sarah Bernhardt du Cotentin »

Delphine Minerbe est, dans la première moitié du XXe siècle, une des belles figures de la culture normande. Son souvenir fut rappelé voilà plusieurs années par la revue Le Viquet [1].

Née à Airel, où son père est bourrelier, elle consacre sa vie professionnelle à l’enseignement au sortir de l’École normale de Coutances. Elle est institutrice à Avranches, puis à Coutances à partir de 1911.

C’est dans la cité épiscopale qu’elle entre en relation avec l’équipe du Pou qui grimpe et qu’elle se lie d’amitié avec Joseph Quesnel, Jean Thézeloup, René Jouenne etc. Pour eux, elle joue dans L’Ensorcelée de Barbey d’Aurevilly, qu’ils ont mis en scène. Elle interprète ensuite des monologues de Jean-Baptiste Pasturel, une pièce de François Énault et ses propres compositions. Elle devient une « diseuse » fort réputée qui fait l’admiration de Louis Beuve. Le « trouvère normand » n’a pas hésité à la surnommer la « Sarah Bernhardt du Cotentin » !

Delphine Minerbe meurt à Paris où elle s’est installée avec son mari durant la guerre.

Notes et références

  1. Le Viquet, n° 85.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541171.