Danièle Polvé-Montmasson

De Wikimanche

Danièle Polvé-Montmasson, née à Chartres (Eure-et-Loir) le 3 novembre 1953, est une femme politique de la Manche.

Elle est géographe de formation [1].

Elle commence sa carrière dans l'administration publique en 1980 comme attachée de préfecture.

Elle est promue directrice de cabinet, successivement auprès du préfet des Hautes-Pyrénées (août 1991), du préfet de la Charente (juillet 1992), et du préfet de la Bretagne (avril 1994).

En avril 1996, elle est promue sous-préfète de La Flèche (Sarthe).

En septembre 1999, elle est chef de cabinet de Martine Aubry, ministre de l'Emploi et de la Solidarité, avant d'être chargée de mission au Ministère de l'Intérieur en octobre 2000 [1], puis chef du service de l'information au même ministère en décembre 2000.

En septembre 2004, elle est sous-préfète de Sarcelles (Val-d'Oise).

Elle est promue préfète du Tarn-et-Garonne en juillet 2007. Elle est nommée au même grade dans l'Aveyron en novembre 2009, puis dans la Charente en octobre 2011.

Le 17 juillet 2013, le Conseil des ministres la nomme préfète de la Manche [1]. Elle succède à Adolphe Colrat. C'est la première femme qui occupe ce poste [2]. Sa cérémonie d'installation a lieu le 5 août suivant à Saint-Lô [3].

Elle mène notamment la réforme territoriale, en proposant une carte de fusion d'intercommunalités qui les ferait passer de 27 à 5 d'ici 2017. Elle doit gérer le 70e anniversaire du Débarquement, la crise agricole, les conséquences des attentats de 2015 et l'état d'urgence...

Le 16 décembre 2015, le Conseil des ministres la nomme préfète du Puy-de-Dôme à compter du 1er janvier 2016.

Distinctions

  • Officier de la Légion d'honneur
  • Officier de l'Ordre national du mérite

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Ouest-France, 18 juillet 2013.
  2. En fait, Corinne Orzéchowski est d'abord nommée, mais la décision est rapidement rapportée et elle n'accède finalement pas à la fonction.
  3. « La nouvelle préfète a pris ses fonctions », Ouest-France, 6 août 2013.