Déripette

De Wikimanche

Déripette (fr. rég. et dial.), n. f., diarrhée.

Répartition géographique

Mot commun à l'ensemble de la Basse-Normandie, ainsi que l'Eure [1], [2].

Attestations écrites

Dans la littérature dialectale

  • DÉRIPETTE : 2000 Eun jouo […], je feus prins oû r'nouvé d'eune déripette, mais alouors quique chaôse de byin [3], « un jour […], je fus pris au printemps d'une diarrhée, mais alors là, quelque chose de carabiné » [4].

Dans les recueils, glossaires et dictionnaires

Attestations orales

Étymologie

Dérivé nominal en -ette d'un verbe °dériper, qui n'est connu en ancien français (se desriper) qu'au sens de « faire mauvaise figure » [6]. René Lepelley fait état d'un sens « se laisser aller » [1] qui ne semble pas attesté. Il paraît plus probable que °dériper représente simplement une forme intensive de riper « glisser / faire glisser », dérivé parasynthétique formé comme dépurer « dégoutter », dégoutter, etc. Le verbe riper en ancien français ne signifie que « gratter », en relation avec ripe « ulcère, gale; maladie de peau » [6]. Le sens dialectal de riper « glisser », aujourd'hui limité à l'Ouest de la France, est d'apparition tardive, et ne se manifeste qu'en moyen français. Ce « glissement » sémantique est également sensible dans le passage de râper « gratter » à déraper « glisser », mot formé exactement comme °dériper sur riper. On rattache généralement ce dernier verbe au moyen-néerlandais rippen « râcler, palper ».

Emplois particuliers

Locutions

Proverbes et dictons

Mots apparentés

  • riper « glisser ».

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 René Lepelley, Dictionnaire du français régional de Basse-Normandie, Paris, Bonneton, 1989, p. 58b.
  2. 2,0 et 2,1 René Lepelley, Dictionnaire du français régional de Normandie, Paris, Bonneton, 1993, p. 57a.
  3. Graphie dite « normalisée », prônée par la mouvance de Fernand Lechanteur, Marcel Lelégard et al., mais ne reflétant qu'une prononciation minoritaire.
  4. Alphonse Allain, « La Déripette », in Dauns nout' prêchi. Histouéres, Légendes, Fablles, impr. Jouve, Mayenne, 2000, p. 184; patois du nord de la Manche.
  5. M. Porée et B. Cléraux, « Glossaire du parler normand de la région de La Haye-Pesnel », Le Viquet n° 118, Noël 1997, p. 70a.
  6. 6,0 et 6,1 Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe s. au XVe s., Bouillon, Paris, 8 vol., 1881-1902 (réimpression Kraus, Vaduz, 1965).