Coulouvray

De Wikimanche

Coulouvray est une ancienne commune de la Manche, aujourd'hui partie intégrante de Coulouvray-Boisbenâtre.

Toponymie

Attestations anciennes

  • [abl.] Colovreio 1184 [1].
  • Colovrei ~1200 [1].
  • [abl.] Coulouvreio 1238 [1].
  • [abl.] Colouvreio 1260 [1].
  • [abl.] Coulouvreyo 1369/1370, 1371/1372 [2].
  • [abl.] Coulouvrayo 1412 [3].
  • Coulouvray 1400/1445 [1].
  • ecclesia de Coulouvray ~1480 [4].
  • Coullouvray 1612/1636 [5].
  • Coulouvray 1677 [6], 1689 [7], 1694 [8], ~1700 [9].
  • Coullouray 1713 [10].
  • Coulouvré 1716 [11].
  • Coulouvray 1719 [12], 1720 [13], 1758 [14], 1768 [15], 1771 [16], 1777 [17].
  • N.D. de Coulouvray 1753/1785 [18].
  • Coulouvrai 1793 [19].
  • Coulouvray 1801 [20], 1804 [21].
  • Coulouvrai 1828 [22].
  • Coulouvray 1829 [23], 1830 [24], 1837 [25], 1839 [26], 1835/1845 [27], 1854 [28], 1878 [29], 1903 [30], 1972 [31].

Étymologie

Les spécialistes ayant fait état de ce nom [32], [1], [33], [34] s'accordent à penser qu'il s'agit là d'un toponyme de formation gallo-romane °COLOBRĒTU, dérivé collectif en -ĒTU du latin populaire °colobra < latin classique colubra « couleuvre », soit « l'endroit abondant en couleuvres ». Le nom de cet inoffensif ophidien se retrouve en France, sous sa forme simple, dans celui de Coulaures (Dordogne), Couleuvre (Allier), et, sous une autre forme romane dérivée, dans celui de Collobrières (Var). On notera par ailleurs le traitement dialectal de l'Ouest de la finale -ĒTU > -ay.

Le mot latin colubra, dont procèdent toutes les formes romanes, désigne à proprement parler la couleuvre femelle, et alterne avec le masculin colober, d'apparition plus tardive. Ces mots sont sans étymologie claire. On les a cependant rapprochés du grec χέλυδρος, kʰéludros « serpent; tortue », dont ils pourraient éventuellement représenter un ancien emprunt [35]. Ce dernier mot est un dérivé de χέλυς, kʰélus « tortue », formé sur le radical indo-européen °gʰelu- « tortue », et dont les correspondants sont rares dans les autres langues indo-européennes (on peut néanmoins citer le slave commun °želū-). On attribue cette relative rareté à un tabou linguistique qui aurait frappé la tortue, souvent considérée comme maléfique [36].

Histoire

Elle fusionne en 1850 avec celle de Boisbenâtre sous le nom de Coulouvray-Boisbenâtre.

Démographie

Évolution démographique depuis 1793 (Sources : Cassini [37] et INSEE [38])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 200 1 285 1 131 1 194 1 275 1 315 1 400 1 505
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
.......-....... Jean Huet (1790)
.......-....... ....
.......-1793 François-Joseph Huet (1792)
.......-....... ....
.......-1798 Joseph P. Le Guillochet (1797)
1798-....... Jean Lalleman (1799)
1800-1807 Joseph Le Guillochet
1807-1815 Guillaume Loisel
1815-1819 Julien Pichon
1819-1830 Jean Huet-La Motte
1830-1835 Pierre Huet
1836-1840 Pierre Aumont
1840-1841 Pierre Laurence
1841-1848 Thomas Montauffray
1848-....... Sébastien Gastebois fusion avec Boisbenâtre
Sources : État civil de 1790 à 1892 - De 1892 à 1848 : 601 communes et lieux de vie de la Manche
Toutes les données ne sont pas encore connues.


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

Bibliographie

  • « Coulouvray » , Mémoires de la Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches, éd. Tostain, Avranches, 1892, tome 11, p. 321-332 (lire sur Gallica.bnf.fr)

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 105.
  2. Comptes du Diocèse d’Avranches, dressés en 1369/1370 et 1371/1372, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 143E, 150D.
  3. Pouillé du Diocèse d’Avranches, 1412, in Auguste Longnon, op. cit., p. 159D.
  4. Pouillé du Diocèse d’Avranches, ~1480, in Auguste Longnon, op. cit., p. 175E.
  5. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BNF, ms. fr. 4620].
  6. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BNF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  7. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BNF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  8. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BNF, IFN-7710251].
  9. Gerard Valk, Normannia Ducatus, tum Superior ad Ortum, tum Inferior ad Occasum, Praefectura Generalis […] Anglici Caesarea sive Jarsey…, Amsterdam, ~1700.
  10. Dénombrement des généralités de 1713 [BNF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  11. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  12. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  13. G. Mariette de la Pagerie, Carte topographique de la Normandie; feuille 3 : Fougères, Vire et Avranches, 1720 [BNF, fonds Cartes et Plans, cote Ge DD 2987 (1009, III) B].
  14. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  15. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Bretagne, Paris, 1768.
  16. Rigobert Bonne, Carte du Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, 1771, recueillie in Jean Lattre, Atlas Moderne ou Collection de Cartes sur Toutes les Parties du Globe Terrestre, ~1775.
  17. P. Santini, Gouvernement de Normandie avec celui du Maine et Perche, Remondini, Venise, 1777.
  18. Carte de Cassini.
  19. Site Cassini.
  20. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris, 1801-1870.
  21. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. II (COA-H), an XIII (1804), p. 75c.
  22. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 429.
  23. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Mortain, p. 151.
  24. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 363b.
  25. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 563a.
  26. Panorama pittoresque de la France […], par une société de gens de lettres, de géographes et d’artistes, Firmin Didot, Paris, t. V (section Manche), 1839, p. 35a.
  27. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  28. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  29. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 378.
  30. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  31. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  32. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, Paris, 1963, p. 202a.
  33. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Caen, Presses Universitaires de Caen / Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1993, p. 101b.
  34. Il est curieux de constater que, sauf erreur de notre part, ce toponyme est absent de l'ouvrage d'Ernest Nègre, Toponymie Générale de la France, Droz, Genève, t. I 1990, tt. II et III 1991.
  35. A. Ernout et Antoine Meillet, Dictionnaire étymologique de la langue latine, 4e édition, Klincksieck, Paris, 1985, p. 134a.
  36. Alain Rey (sous la direction d’), Dictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert, Paris, 2e éd., 1998, p. 918a.
  37. Population avant le recensement de 1962
  38. INSEE : Population depuis le recensement de 1962