Christian Génicot

De Wikimanche

Christian Génicot, né à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine) le 1er avril 1939, mort à Saint-Lô le 24 novembre 2005, est un journaliste de la Manche.

Biographie

Christian Génicot s'essaie d'abord à la carrière de chanteur. Il enregistre un disque orchestré par François Rauber, crée un cabaret à Paris.

Il commence une carrière dans le journalisme à la radio. Il entre en 1964 à Radio Monte Carlo, avant de rejoindre la presse écrite et de s'y consacrer corps et âme.

Il a rejoint Ouest-France dans les années 1970, d'abord comme pigiste à Paris, pour suivre les questions d'éducation. Il est titularisé en 1976 et obtient sa nomination à Saint-Lô.

En juillet 1981, il prend son indépendance en créant le mensuel Manche Magazine. Il explique : « La Normandie méritait bien un newsmagazine pour montrer que des créateurs, des innovateurs, des chercheurs existaient hors de Paris . » [1].

Après onze numéros, en septembre 1982, il élargit sa zone de couverture et le transforme en Normandie Magazine.

Apprenant la disparition de Christian Génicot, Jean-François Le Grand, président du Conseil général de la Manche, dit de lui : « Il était d'une indépendance absolue et extrêmement attachant. » [2].

Christian Génicot est co-fondateur en 1964 de l'Association Presse Information Jeunesse (APIJ) dont le but est de mieux faire connaître le monde de la presse aux lycéens et collégiens. L'association regroupera 150 journalistes de toute la France parmi lesquels Albert du Roy, Yves Agnès, Ivan Levaï...

Références

  1. Le Monde, 1er décembre 2005.
  2. Ouest-France, 26-27 novembre 2005.