Charles Rocher de Gérigné

De Wikimanche

Charles Rocher de Gérigné, né aux Rosiers (Maine-et-Loire) le 15 juillet 1890 et mort à Peillon (Alpes-Maritimes) le 4 mars 1962, est un artiste peintre lié au département de la Manche.

En 1926, il participe au salon de l'art français à Munich en Allemagne où il se fait connaître [1].

Il produit ensuite de nombreuses peintures dans le département pour :

Il est également illustrateur de publications comme les bulletins paroissiaux d'Hambye, Saint-Laurent-de-Terregatte et Saint-Senier-de-Beuvron [1].

Pendant l'Occupation allemande, il réside chez Albert Billard, au manoir de Saint-Pierre-de-Coutances, 91, route du Pont-de-Soulles. Il y reçoit des militaires allemands dont il réalise des portraits [1].

Après les bombardements de Coutances en 1944, il se réfugie à Bricqueville-la-Blouette puis à Feugères. Il quitte ensuite la Manche pour la Bretagne avant de rejoindre sa mère dans le Maine-et-Loire [1].

Ses anciennes bonnes relations avec les militaires de la Wehrmacht lui valent d'être condamné à la dégradation nationale à vie [1].

Il finit par s'établir près de la principauté de Monaco où il décore la cathédrale [1].

Notes et références

  1. 1,00 1,01 1,02 1,03 1,04 1,05 1,06 1,07 1,08 1,09 1,10 1,11 et 1,12 La voix du patrimoine de Sienne, n° 26, avril 2010 (lire en ligne).