Charles Folliot de Fierville

De Wikimanche

Charles Louis Victor Folliot de Fierville, né à Amiens (Somme) le 19 mars 1819, mort à Valognes le 30 juillet 1881, est une personnalité militaire de la Manche.

La topographie du bassin du Merderet

Charles Folliot de Fierville est issu d’une vieille lignée cotentinaise comptant les seigneurs de Presles, de Fierville, d’Urville, des Carreaux, de Crenneville etc. Nombre de ses ancêtres furent fonctionnaires du roi à Valognes avant la Révolution. Un de ses grands-oncles, Louis de Folliot de Crenneville (17351800), avait servi dans la Marine royale avant de devenir général de cavalerie autrichien et de recevoir le titre de comte héréditaire de l’Empire. Bref, ce Charles Folliot ne manque pas de sérieuses références manchoises.

Après ses études au collège de Valognes, il s’engage dans l’infanterie de ligne et monte rapidement en grade, accédant à celui de capitaine adjudant-major en 1856. Il se distingue à la bataille de Solferino au cours de laquelle il reçoit une grave blessure qui lui vaut d’être fait chevalier de la Légion d’honneur.

Admis à la retraite en 1868, il reprend néanmoins du service en 1870 sous les ordres du général Bourbaki qui le nomme lieutenant-colonel et lui confie le commandement d’un régiment de la garde mobile.

Il revient se fixer définitivement en 1876 à Valognes où il est nommé conservateur de la Société archéologique jusqu’à sa mort. Il se livre alors à des travaux d’érudition dont les plus remarquables furent une topographie complète du bassin du Merderet et un album des armoiries des familles nobles du Cotentin.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541171.

Voir aussi