Charles Chevalier

De Wikimanche

CharlesFrançois Chevalier, né à Coutances le 17 mai 1844 et mort dans la même commune le 7 mai 1916 [1], est un homme politique de la Manche, avocat de profession.

Biographie

Il fait son droit à Caen et Paris et s’établit comme avocat à Coutances où il se fit remarquer aux assises et devint bâtonnier de l’ordre.[2]

Il entre de bonne heure en politique comme conseiller d’arrondissement du canton de Coutances et adjoint au maire de Coutances (1871-1878).[2].

Il est élu député de la Manche, dans la circonscription de Coutances, lors des élections législatives du 4 octobre 1885.

Il siégea avec le groupe bonapartiste qui avait sa préférence. Son mandat est particulièrement marqué par le conservatisme de l’époque dans la Manche. Il vota contre les lois sur l’enseignement, contre l’expulsion des Princes, contre les poursuites à l’encontre du général Boulanger, en faveur des congrégations religieuses et pour l’ajournement indéfini de la révision de la constitution [2].

Il siège jusqu'au 11 novembre 1889, terme de ce premier et unique mandat.

Il est conseiller général du canton de Coutances de 1892 à 1904.

Ses interventions à l’Assemblée nationale ou départementale portent sur des sujets d’intérêt corporatiste comme les pensions des veuves d’officiers marins, sur les retraites des fonctionnaires ou la réforme des impôts. [2].

Il est le père d'Albert Chevalier, avocat, conseiller général à La Haye-Pesnel.

Notes et références

  1. AD50, NMD Coutances, 1842 - 1844 (5 Mi 1750) page 287/362 Acte de naissance n° 70 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, éd. Eurocibles]], 2001.

Lien externe