Charles Antoine Tanqueray

De Wikimanche

Ex libris de Charles Antoine Tanqueray

Charles Antoine Tanqueray ou Tanquerey, seigneur d'Hyenville et de Cambernon, né à Coutances le 7 mars 1743, guillotiné à Paris le 3 thermidor an II (21 juillet 1794), est une personnalité militaire de la Manche.

Fils de Louis Antoine Tanqueray d'Hyenville, conseiller au présidial de Coutances, anobli en 1759 mort en 1789, il est écuyer, capitaine des dragons au régiment de la Reine[1].

Sans activisme particulier durant les premières années de la Révolution française, maire d'Hyenville où il jouit d'une reconnaissance importante, Charles Antoine Tanqueray prend parti pour le fédéralisme en juin 1793. Aussi est-il arrêté le 23 août sur l'ordre du District et relaxé par Bouret le 9 floréal an II. Lecarpentier le fait à nouveau arrêté pour fédéralisme, le 15 messidor, parmi les victimes de la fournée de Coutances jugées et guillotinées à Paris[2].

Il est propriétaire du château d'Hyenville[2] et de l'Hôtel Tanquerey de La Montbrière à Coutances, où il possède une riche bibliothèque[1]. Entre le 26 et 29 nivôse an III, ses meubles sont vendus, pour un prix total de treize mille trois cent cinquante francs, puis restitués plus tard à sa veuve née Piochard de la Brulerie, et à ses deux filles, dont l'une, Caroline, mariée à un sieur L'Heure de Cambernon, devient dame d'honneur de la Hortense de Beauharnais, mère de Napoléon III[2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Chronologie de ses principaux habitants : 350 ans d’Histoire », Les amis de l'Hôtel Tanquerey de la Montbrière, de l'histoire et du patrimoine coutançais. (Lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Emile Sarot, La Terreur dans le département de la Manche, Salettes, 1877.