Chapelle Sainte-Ergoueffe (Surtainville)

De Wikimanche

Vue de la chapelle.

La chapelle Sainte-Ergoueffe de Surtainville est un ancien édifice catholique de la Manche.

Description

Détail de l'appareil en arêtes de poisson.
Chapiteau.

La tradition dit qu'un navire avec la statue de sainte Ergoueffe comme figure de proue, a échoué sur la plage. Les habitants ne parvenant pas à la déplacer, on a décidé d'édifier un sanctuaire sur le lieu même[1].

Sur les ruines d’une chapelle romane du VIIe siècle, le bâtiment remonte au début du XIe siècle. La nef conserve un appareil en arêtes de poisson et du chœur détruit reste l'arc triomphal aux chapiteaux représentant des animaux fantastiques[2].

Propriété du prieuré anglais de Burton au XIe siècle, la chapelle passe dans le patrimoine de l'abbaye Saint-Martin de Troarn (Calvados) en 1260[2].

En ruines, ses pierres ont servi à la construction de l'église de Surtainville[1]. Charles Duhérissier de Gerville déplore en 1817 que « les ronces et les lierres croissent sur les ruines, et bientôt probablement sa destruction totale nous privera d'un monument qu'il aurait été si important de conserver ».

Les vestiges de la chapelle avec leurs chapiteaux sculptés font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du 2 février 1993[3].

Bibliographie

  • R Asselin, La Chapelle de Saint Regouèfe à Surtainville (Manche), Valognes, Imprimerie Pillu-Roland, 16 p. (extrait du tome XI des Mémoires de la Société archéologique de Valognes)
  • Les chemins de pèlerinage dans la Manche. Pèlerins de saint Michel et de saint Jacques, Association Les Chemins du Mont-Saint-Michel, Rennes, éd. Ouest-France, 1999, p. 85
  • André Hamel, « La chapelle Sainte Ergoueffe de Surtainville », Revue du département de la Manche, n° 197, 2007, pp. 3-11.
  • Gérard Durel, « La chapelle Sainte Ergouëffe de Surtainville », Patrimoine Normand, n° 80, janvier-février-mars 2012, pp. 70-72

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « La légende de Sainte Ergoueffe », site Internet de Surtainville.
  2. 2,0 et 2,1 « Chapelle Saint-Ergoueffe », Mondes-normands.fr.
  3. Notice n°PA00125305, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.

Lien interne