Chapelle Saint-Michel (Lestre)

De Wikimanche

Ruines de la chapelle Saint-Michel

La chapelle Saint-Michel est un édifice religieux catholique de la Manche, située à Lestre.

Cette petite chapelle du 12e siècle est en ruines et complètement découverte.

Historique

Elle domine la côte orientale du Cotentin, de l'Anse du Cul-de-Loup jusqu'à Saint-Marcouf, ce qui laisse à penser qu'elle a remplacé un sanctuaire païen ou une vigie antique. Elle aurait été un lieu de passage pour les pèlerins anglais, se rendant au Mont Saint-Michel ou à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne) par le port de Barfleur. Une statue de saint Jacques témoigne de ce passé[1].

Elle aurait appartenu au château dont les ruines étaient encore visibles à proximité à la fin du 19e siècle. Elle était rattachée à l'Abbaye de Blanchelande qui envoyait ses chanoines pour les messes, célébrées le mercredi et le vendredi[1].

Elle présente une nef et une chapelle gothiques et une abside romane, soutenue par deux contreforts plats.

Les murs sont en grès et coiffés d'une corniche sculptée. Elle conserve une série de modillons et deux fenêtres étroites et ébrasées. A l'intérieur subsistent un gisant entouré de deux statues, une Sainte trinité et un haut relief représentant saint Côme et saint Damien vêtus à la mode du 15e siècle[1].

Aux équinoxes de printemps et d'automne, les premiers rayons du soleil entrent précisément à l'intérieur[1].

Elle est classée au titre des Monuments historiques en 1862, restaurée en 1966 et dans les années 1980[1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Alain Fergent, « Promenade insolite : La chapelle, coup de soleil », La Manche libre, 31 août 2013.

Bibliographie

  • « Recherches sur le culte de saint Michel : la chapelle Sant-Michel de Lestre », Les Annales du Mont-Saint-Michel, mars-avril 1970, p. 29-33

Article connexe