Château de la Cour (Chaulieu)

De Wikimanche

Vue ancienne.
Le château derrière son étang.

Le château de la Cour de Saint-Martin-de-Chaulieu est une demeure historique de la Manche située à Chaulieu.

Histoire

Le château de Chaulieu date des 16e et 18e siècles [1].

« La finesse de son architecture mérite le détour. Le château de Chaulieu est incontestablement le plus important et le plus intéressant architecturalement du Mortainais. Il est l’un des rares manoirs datant de l’époque de la Ligue et du règne d’Henri IV qui subsiste dans cette région. Son plan est un rectangle proche du carré et donne une allure assez massive à cette construction entourée de douves profondes. Ce château n’a qu’un étage, cantonné à deux échauguettes très soignées à culot et fines nervures, multiples ainsi qu’à toits pointus. Trois générations de trésoriers de France (du Bourget), l’ayant occupé, expliquent son système de défense très élaboré (douves, meurtrières, etc.). Plus tard, il fut aussi un haut-lieu de la chouannerie du bocage normand. Le baron de Rotours de Chaulieu y recevait Louis de Frotté, général en chef des Royalistes et Michelot Moulin célèbre chouan de Saint-Jean-des-Bois[2] »[3].

Les propriétaires successifs de la Cour furent les Bourget (de 1552 à 1692), les Carbonnel et les Calmesnil (1709-1753), les Rotours (1753-1893), les Caix (1893-1918), les Brossard (1918-1928), les Rotours (1928- ca 1980), les Cenni (ca 1980-) [3].

Il est inscrit monument historique depuis 1973 [1]. Sont protégées les façades et toitures du château, de l'ancienne chapelle et des anciennes écuries ainsi que la cheminée de la grande salle au rez-de-chaussée [1].

Dans les années 1980, le château est racheté et restauré par Patrick Cenni ancien artiste guitariste qui, après des études d'ébénisterie à l'école Boulle de Paris, réédite des meubles anciens [4]. Le travail de restauration est récompensé en 1992 par le Grand prix national de sauvegarde de l'association des Vielles maisons françaises[4]. Restauré mais inhabité durant cent ans, en 2014, le château est vidé de son mobilier qui est mis en vente [5].

Bibliographie

  • Isabelle Audinet, « De la restauration des édifices civils et militaires anciens», Patrimoine Normand, n° 26, avril-mai 1999 (lire en ligne)

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Notice n°PA00110362 », base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture (voir en ligne).
  2. Commune voisine de Chaulieu, située dans l'Orne.
  3. 3,0 et 3,1 Bulletin municipal de Chaulieu, 1995.
  4. 4,0 et 4,1 M.-A. Benjamin, « Le merveilleux château de Chaulieu », Maisons Normandes, 30 mars 2018.
  5. « Chaulieu : des meubles du château mis à prix », La Voix du bocage, 5 juillet 2014 (lire en ligne).

Lien interne

Lien externe