Château de La Paluelle

De Wikimanche

Le château.

Le château de la Paluelle se situe sur la commune de Saint-James, dans le département de la Manche. Son parc domine la vallée du Beuvron qui serpente à ses pieds.

Le nom de La Paluelle est un diminutif de l'ancien français palu "marais" (du latin palus, génitif paludis).

La famille de La Paluelle vivait à la Vieille Paluelle à Saint-James (demeure qui existe toujours route de Cogles). On note un Guillaume de La Paluelle en 1270.

La date de la construction du château n’est pas authentifiée à ce jour.

Pierre Nicolas dit Phauel achète le manoir des Granges en 1389.

En 1530, Michel de la Paluelle (fils de Roland et de Jeanne de Romilly) épouse Jeanne de Bézier et s’installe aux Granges (propriété de la famille de Bézier). Ils habitent la partie gauche la plus ancienne dite « Le Manoir », où subsistent une tour ronde, des fenêtres qui datent de Louis XI et deux machicoulis en surplomb.

Le château actuel a été édifié entre 1615 et 1635. Devant la demeure, on peut admirer une balustrade avec pilastres de granit dits « mollets d’abbé ».

Le corps de logis comprend trois parties : une partie centrale pourvue de larges fenêtres et de trois lucarnes hautes avec fronton arrondi ; à droite et à gauche, deux pavillons très inégaux avec des toits à la Mansard donc postérieurs à 1650. De chaque côté de la cour, un bâtiment perpendiculaire au château : à droite les écuries, à gauche les remises et les appartements de service. Une chapelle du 17e siècle, disparue aujourd'hui, complétait l’ensemble.

La cuisine s’étend en sous-sol dans le pavillon central. Elle est pourvue d’une cheminée gigantesque, d’un four à pain et d’un potager à charbon de bois en granit.

Derrière le château, on peut contempler un très beau parc et un perron avec escalier à double révolution qui recouvre une grotte. L’ensemble est superbe.

Deux familles ont construit et vécu à La Paluelle, entre le 16e et 20e siècle :

  • les « de La Paluelle » entre 1530 et 1676,
  • les « Carbonnel de Canisy » de 1676 jusqu’au début du 20e siècle.

Aujourd’hui, l'ensemble est la propriété de M. et Mme de La Haye Saint Hilaire, qui ont succédé à M. et Mme Saliot, père et fils.

Les façades et les toitures du château et de ses communs, la cour d'honneur en terrasse, le parc (cad. A 1232 à 1234) sont inscrits aux monuments historiques par arrêté du 30 janvier 1967 [1].

Bibliographie

  • Chanoine Victor Ménard, Histoire religieuse, civile et militaire de Saint-James de Beuvron, depuis sa fondation jusqu'à nos jours, imprimerie Alfred Perrin, 1897
Articles
  • « Château de la Palluelle à Saint-James », Annuaire des cinq départements, 1972
  • François Saint-James, « Visites mensuelles de la société : Saint-James, Montjoie-Saint-Martin », Revue de l'Avranchin et du Pays de Granville, tome 94, mars 2017, p.105-111

Notes et références

  1. * Notice n°PA00110577, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.

Lien externe