Camp de prisonniers de Foucarville

De Wikimanche

Vue générale.
L'entrée du camp.

Le camp de prisonniers de Foucarville est une structure américaine de la Manche située à Foucarville.

Il est créé par l'armée américaine peu après le débarquement en juin 1944 pour y regrouper les prisonniers allemands [1]. Son nom officiel est Continental Central Enclosure n° 19 [1].

Cours de rééducation.

Il est situé sur la route départementale n° 14 (D14), entre Ravenoville et Foucarville et s'étend sur 100 hectares [2]. Il est construit par le génie américain, avec l'aide des prisonniers eux-mêmes [2]. Il comprend un hôpital (1 000 lits), deux églises, un cinéma, deux théâtres, une école, une boulangerie, un atelier de charpente...

Il accueille jusqu'à 40 000 prisonniers dont 218 généraux et 4 amiraux [1].

Il est commandé par le lieutenant-colonel Kennedy [1].

Il est desservi par une voie de chemin de fer [1] sur laquelle circule un train surnommé par dérision « le rapide de Foucarville ».

Il ferme au début de l'année 1947 [1]. Au total, 100 000 hommes y ont transité [2].

Une stèle rappelle son existence.

En 2016, une exposition est présentée à l'Airborne Museum à Sainte-Mère-Église, du 14 mai au 15 octobre. Elle regroupe des documents d'époque, ainsi que des témoignages. Une exposition suit au Musée du Débarquement d'Utah Beach du 1er mars au 30 novembre 2017.

Bibliographie

  • Benoît Lenoël et Anne Broilliard, Un camp américain à Foucarville 1944-1947, éd. Orep, 2017

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Normandie 44, site internet, consulté le 17 décembre 2016 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « Un camp de prisonniers allemands à Foucarville », Ouest-France, 19 mai 2016.

Lien interne

Lien externe