Buste d'Armand de Bricqueville

De Wikimanche

Œuvre de David d'Angers.

Le buste d'Armand de Bricqueville est un monument commémoratif de la Manche, situé à Cherbourg-en-Cotentin.

Il honore Armand de Bricqueville (1785-1844), colonel de cavalerie de l'armée napoléonnienne, ancien député de Valognes et de Cherbourg.

Il est l'œuvre du sculpteur David d'Angers (1788-1856) et a été fondu par Eck et Durand.

Il est situé au centre de la place de Bricqueville.

Historique

Vue ancienne avec les grilles entourant la statue.

Aussitôt après la mort du comte de Bricqueville survenue à Paris le 19 mars 1844, des listes de souscription sont créées pour faire ériger un monument à sa mémoire. Un comité est constitué à Cherbourg pour fédérer l'ensemble des initiatives. Il accepte le projet du célèbre sculpteur David d'Angers : un buste de 1,45 mètres de haut et de 90 centimètres de large et de profondeur. Cinq ans sont cependant nécessaires pour réunir la somme demandée. Napoléon III est le dernier souscripteur. La sculpture est finalement inaugurée le 12 mai 1850 sur la place des Sarrasins qui va devenir la place de Bricqueville. Une grille entoure alors la statue : elle sera enlevée plus tard.

Un piédestal de 4 mètres de haut et de 1,60 mètre de côté supporte la statue. L'érection du monument est confiée au Cherbourgeois Lemeille [1], qui assume le tâches que David d'Angers n'est pas en mesure d'assurer [2]. Il se fait d'assister de l'architecte-voyer de la ville de Cherbourg Jean-Baptiste Le Jéal [2].

Les noms de quatre batailles où Bricqueville s'est illustré y sont gravés : Wagram, Krasnoë, Anvers et Versailles. Deux reliefs en bronze complètent le monument : un sabre pour rappeler sa carrière militaire, et la tribune de l'Assemblée nationale pour rappeler sa arrière politique. Les deux seront fondus par armée allemande pendant l'Occupation de la Seconde Guerre mondiale.

Notes et références

  1. Le Journal de Cherbourg, 12 mai 1850.
  2. 2,0 et 2,1 Emmanuel Luis, « Autour du piédestal des monuments commémoratifs : le rapport entre sculpteurs et architectes à partir d'exemples bas-normands », Livraisons d'histoire de l'architecture, vol. 12, 2006, p. 75.

Lien interne