Blason de Cherbourg

De Wikimanche

(Redirigé depuis Blason de Cherbourg-Octeville)

Description

Le blason de Cherbourg se décline ainsi :

Cherbourg.png

« D'azur à la fasce d'argent chargée de trois étoiles de six rais de sable, accompagnée de trois besants d'or. »

À partir du Premier Empire, le blason s'accompagne d'ornements extérieurs : « couronne murale à cinq tours d’argent, cimier traversé en fasce d’un caducée contournée de même auquel sont suspendus deux festons servant de lambrequins, l’un à dextre d'olivier, l’autre à senestre de chêne, d’argent noués et attachés par des bandelettes d’azur ».

Il comporte également une « croix de guerre 35-45 avec palme au naturel, appendue à la pointe de l'écu et brochant sur la croisure des bandelettes » [1].

Historique

L'origine du blason est incertaine. Selon Victor Le Sens, il est d'origine religieuse : la fasce d’argent chargée d'étoiles représente la ceinture de Marie, l’une des deux patronnes de la ville et le nombre d'étoiles, comme celui des besants, évoque la Trinité, l’autre protectrice de la ville. Les besants d'or seraient l'expression du rachat des captifs, illustrant la participation des notables cherbourgeois à la Troisième croisade. Le blason de Cherbourg daterait de la fin du XIIe siècle, à l'époque des Croisades [2].

Selon M. Le Poupet, qui s'appuie en particulier sur les ouvrages de Vulson de la Colombière et Ségoing, le contenu du blason évoque la commerce maritime de la cité, les besants – meubles traditionnels des armes de financiers anoblis – représentent la richesse et la fortune, tandis que l'étoile illustre la paix et la prudence. Le sable signifie Prudence et constance dans l’adversité, l’azur dénote l’activité et les mers. M. Canel avait expliqué avant lui que les besants et les étoiles illustrent respectivement le commerce et le port de mer [3].

Les étoiles, absentes de l’armorial de d'Hozier en 1697 [3], auraient été ajoutées au XVIIIe. Sous l'Empire, on accole au blason un « franc quartier des villes de seconde classe qui est à dextre d’azur à un N d'or, surmonté d’une étoile rayonnante du même, brochant au neuvième de l'écu » [2].

Concernant les ornements extérieurs, la couronne murale symbolise la protection et le bonheur, le caducée le commerce et l’activité, l’olivier la paix, le chêne la force, rappelant la vocation à la fois militaire et commerciale du port. L'argent signifie que Cherbourg était une ville de seconde classe sous l'Empire [1].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Guy Letourneur, Cherbourg et son histoire, Cherbourg, Pierre Boulland, 1985, vol 1, p. 9
  2. 2,0 et 2,1 Victor Le Sens, « Essai historique sur le Blason de Cherbourg », extrait des Mémoires de la Société impériale académique de Cherbourg, Cherbourg : Bedelfontaine et Syffert, 1860 Disponible sur Normannia
  3. 3,0 et 3,1 Le Chanteur de Pontaumont, « Véritable histoire du blason de Cherbourg », Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, volume 11, 1873