Beffroi de Saint-Lô

De Wikimanche

Saint-Lo - Beffroi.JPG

Le beffroi est un monument de Saint-Lô, situé sur la place du Général-de-Gaulle.

Quand l'architecte André Hilt repense la nouvelle place De-Gaulle suite à la destruction de Saint-Lô par les combats de la Libération, il imagine un beffroi demi-hors-œuvre sur la façade méridionale de l'hôtel de ville, dans la perspective de la rue Octave-Feuillet.

À sa mort, la charge d'architecte de la reconstruction de Saint-Lô échoit à Marcel Mersier qui revoit le projet en désolidarisant le beffroi du bâtiment municipal et en le plaçant à l'ouest en 1951, puis finalement au sud dans le projet adopté le 5 mars 1953, en y prévoyant le marché couvert à son pied, plutôt qu'à la place du Champ-de-Mars.

Mais suite à la requête du conseil général des bâtiments de France du 29 avril 1954, le service des monuments historiques considèrent le 3 août suivant le style peu adéquat et impose à Mersier de retravailler les dessins avec leur architecte Yves-Marie Froidevaux. Le nouveau projet est validé le 6 novembre 1954, avec, outre le rôle d'horloge à quatre cadrans, de belvédère et de lanterne des jours de fête, l'utilité supplémentaire du séchage des tuyaux des pompiers.

Les piliers en béton armé forment une croix et soutiennent, autour d’une cheminée centrale, un escalier hélicoïdal de 157 marches desservant la plate-forme supérieure dotée d'une table d'orientation. A une trentaine de mètres, son sommet est coiffé d'une girouette à effigie d'une licorne, symbole de la ville. Du verre goutte d'eau devait clore le vide central pour créer une lanterne.

Ce symbole de la reconstruction de la ville est parfois nommé par les Saint-Lois, la « tour des pompiers ».

Source

Gilles Plum in Gilles Désiré dit Gosset (dir.), Une renaissance au XXe siècle – la Reconstruction de la Manche 1944-1964, Collection patrimoine. Orep édition. 2011

Lien interne