Bataille de Saint-James (1800)

De Wikimanche

La bataille de Saint-James est un épisode de la Chouannerie dans la Manche qui a lieu le 23 janvier 1800 à Saint-James, La Croix-Avranchin et Montanel.

Elle oppose les républicains aux chouans. Elle fait une centaine de morts.

Histoire

Les chouans, commandés par Aimé Picquet du Boisguy, se composent de deux colonnes égales. L'une se porte au devant de la garnison républicaine de Saint-James, tandis que l'autre se charge de prendre les républicains à revers.

Le combat ne dure pas car les républicains devinent le piège et se replient très vite. Il fait tout de même 25 morts côté républicain.

Les chouans se rendent à La Croix-Avranchin, puis à Montanel. Les républicains se portent à leur rencontre, mais tombent dans une embuscade. La bataille reprend avec l'aide de renforts arrivés de part et d'autre, mais plus nombreux côté chouan, peut-être dans une proportion de un à trois [1]. Au final, les républicains, commandés par le général Charles Dumoulin, doivent se replier précipitamment. Leur retraite prend rapidement des airs de déroute.

Les pertes ne sont pas connues avec précision. Elles sont exagérées ou minimisées dans chaque camp. La plupart des renseignements dont nous disposons viennent des mémoires de Toussaint du Breil de Pontbriand, colonel chouan [2].

Notes et références

  1. Environ 400 républicains contre 1 200 à 1 500 chouans, selon Félix Jourdan, La Chouannerie dans l'Avranchin, 1907 (lire en ligne).
  2. Toussaint du Breil de Pontbriand, Mémoires du colonel Toussaint du Breil de Pontbriand sur les guerres de la Chouannerie. éd. Plon, 1897.

Articles connexes