Aviation dans la Manche

De Wikimanche

Aviation dans la Manche

Article généraliste regroupant tout ce qui concerne l'aviation dans la Manche.

Infrastructures

Aviation postale

Un service postal aérien transatlantique est créé à partir du port de Cherbourg dans les années 1920 [2]. En 1920, il transporte 125 000 sacs postaux et 500 000 en 1926 [2].

À l'été 1930, le ministère de l'Air crée trois lignes d'aviation postale avec Cherbourg-Querqueville à partir de Paris, Bâle (Suisse) le 5 juillet et Cologne (Allemagne) le 16 juillet [2] Une ligne avec Amsterdam (Pays-Bas), un temps envisagée, n'est finalement pas créée [2]. Le service transporte 534 178 sacs postaux en 1931, 441 000 en 1932, 361 000 en 1933, 289 000 en 1934 [2]. Le service s'arrête en 1939 [2].

En 1935, le Latécoère 300 Croix du Sud relie Cherbourg à Zinguinchor (Sénégal), établissant ainsi un nouveau record du monde de traversée en hydravion. Au-delà du record, cet hydravion doit ensuite effectuer des livraisons postales pour l'Aéropostale entre Dakar (Sénégal) et Natal (Brésil)[3].

Sports

Personnalités

Événements

Bibliographie

  • Edmond-Paul Lebrun, Sous l'aile de l'archange : dix mille heures de vol et de bonheur, Éditions France-Empire, 1989

Notes et références

  1. « Les bases hélicoptère de la sécurité civile », Hélico-fascination (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 et 2,5 « Cherbourg, port du Titanic et des transatlantiques », La Presse de la Manche, hors-série, octobre 2011, p. 195.
  3. L'Ouest-Éclair, 23 juin 1935.
  4. 4,0 et 4,1 « 120 ans en Cotentin 1889-2009 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2009.
  5. « 70 après, ce crash de Normandie sort de l'oubli », L'Édition du Soir, 5 février 2018 (lire en ligne).
  6. « Crash du Dragon 50 : 25 ans après, le souvenir demeure», La Gazette de la Manche, site internet, 20 mai 2015 (lire en ligne).