Antoine Baucheron de Boissoudy

De Wikimanche

Antoine-Philippe-Thomas-Joseph Baucheron de Boissoudy, né à Cherbourg le 12 octobre 1864, mort à Paris le 17 mars 1926, est une personnalité militaire de la Manche.

Biographie

Il est le fils de l'amiral Philippe Baucheron de Boisssoudy (1830-1903).

Il entre à l'École de Saint-Cyr en 1883 [1]. Il en sort dans les chasseurs à pied et suit les cours de l’Ecole supérieure de guerre [1].

Il est chef d’état-major du 21e corps depuis le 13 janvier 1914 quand éclate la première Guerre mondiale.

Général de brigade le 25 novembre, il prend une part active et brillante à la bataille de la Somme après laquelle il est promu général de division [1].

Il commande successivement la 43e division d'infanterie, puis le Ve corps d'armée et la VIIe armée.

Le 15 octobre 1918, il devient commandant de l’armée française en Belgique et après avoir franchi la Lys de vive force, bouscule l’ennemi jusqu’à l’Escaut, faisant 3 000 prisonniers en quelques jours [1].

La paix revenue, il se voit confier le commandement de la 10e région et devient président de la commission d’études interarmes sur le harnachement [1]

Il est membre du Conseil supérieur de la guerre du 30 janvier 1920 au 5 décembre 1924, puis inspecteur général des écoles militaires.

Il est inhumé aux Invalides à Paris.

Il est le frère de Louis Baucheron de Boissoudy (1867-1944).

Distinctions

Il est grand officier de la Légion d'honneur et titulaire de la croix de guerre 1914-18.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, éd. Eurocibles, Marigny, 2001.