Angèle et Marcel Bodin

De Wikimanche

Angèle (1902-1969) et Marcel (1893-1971) Bodin forment un couple remarquable de la Manche.

Justes parmi les nations

En août 1942, Eli et Gesina Gans habitent Amsterdam et ont deux enfants Louis âgé de 15 ans et Branca âgée de 14 ans. Comprenant que les projets allemands sont d’anéantir tous les Juifs hollandais, ils confient leurs enfants à des passeurs pour les conduire en Suisse.

A la frontière, les passeurs livrent les enfants aux Allemands. D’abord emprisonnés puis transférés dans un monastère, ils sont envoyés dans un orphelinat à Paris.

Branca est placée dans une famille à Neuilly. Louis reste à l’orphelinat mais voyant que les Allemands raflent certains enfants juifs, il s’enfuit en Normandie et est placé par la Croix- Rouge française chez des fermiers dans la campagne. Louis contacte sa sœur pour lui dire où il est et Branca part rejoindre son frère.

La Croix-Rouge en charge du groupe trouve deux familles à Saint-Hilaire-du-Harcouët qui acceptent d’héberger les enfants juifs dans la détresse.

Branca est conduite au domicile de Marie-Thérèse et Armand Piel.

Louis est placé chez Marcel et Angèle Bodin qui ont un fils et une fille. Monsieur Bodin est paralysé de la taille aux pieds suite aux blessures survenues pendant la Première Guerre mondiale. Les enfants se voient souvent car les deux familles sont amies.

Le 3 mai 2009, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem décerne le titre de Justes parmi les Nations à Marcel Bodin et à son épouse.

Lien externe