André François

De Wikimanche

André François (1967).

André François, pour l'état civil André Farkas, né à Temesvár (Hongrie), aujourd'hui Timișoara (Roumanie), le 9 novembre 1915, mort à Grisy-les-Plâtres (Val-d'Oise) le 11 avril 2005, est un peintre et un illustrateur de la Manche.

Il illustre notamment des livres de Céline, Jacques Prévert, Raymond Queneau, Boris Vian, Alfred Jarry... Il signe des campagnes publicitaires pour Le Nouvel Observateur, Télérama et Punch. Il publie de nombreux dessins dans l'hebdomadaire américain The New Yorker.

En 1939, il est naturalisé français.

Élève de Cassandre, il est considéré comme « l'un des plus grands affichistes illustrateurs du XXe siècle » [1].

En 1969, il achète avec sa femme à Auderville « une maison du pays au toit de schiste » [2]. Les paysages de la Hague l'inspirent, il ramène de ses promenades au bord de la mer des galets dont il se sert pour « faire surgir une dame nue du néant » [3]. Il côtoie là ses voisins, le poète Jacques Prévert, le décorateur Alexandre Trauner et il se lie d'amitié avec l'éditeur François David [4].

Il meurt le 11 avril 2005 à Grisy-les-Plâtres, où il est domicilié, âgé de 89 ans.

Notes et références

  1. « André François », Wikipédia, consulté le 11 août 2018 (lire en ligne).
  2. Janine Kotwica, Maëlle Quéré, « Rendez-vous à la Hague », Jacques Prévert-André François : Balade aux îles Baladar, livret de l'exposition, Maison Jacques-Prévert, Omonville-la-Petite, juin 2009.
  3. Emmanuel Roux, « André François, athlète complet des arts plastiques », Le Monde, 12 avril 2005.
  4. Xavier Oriot, « Trente ans que Motus édite des livres bijoux », Ouest-France, 11-12 août 2018.