Alphonse Osmond

De Wikimanche

Alphonse Ambroise Osmond, né à Saint-Thomas-de-Saint-Lô le 8 janvier 1889 [1] et mort en 1966, est un historien de la Manche.

Les rues d’une petite ville

Né dans une famille de paysans, Alphonse Osmond passe sa jeunesse à Condé-sur-Vire avant d’être mobilisé en 1914 [2].Quelques jours après le début des hostilités, l’écrivain Ernest Psichari est tué à ses côtés et lui-même est fait prisonnier [2]. Il passe toute la guerre en captivité. Libéré, il vient s’établir à Avranches comme agent d’assurances [2]. Il habite aussi un temps à Vains.

Alphonse Osmond se passionne aussitôt pour tous les aspects de la vie locale. Il devient membre de nombreuses sociétés et participe à la fondation de « La Rose au Bouais » en 1957 [2]. Et cet homme cultivé devient un homme d’érudition, très curieux d’histoire locale, consacrant tous ses loisirs à amasser une documentation fournie sur nombre de sujets [2]. Elle lui permet de publier en 1948 un premier livre sur Paul Challemel-Lacour, en 1954 un ouvrage sur l’histoire et les contes populaires de Villedieu-les-Poêles et en 1966 une étude sur le baron d’Orsenne, L’homme de Waterloo [2]. Mais l’ouvrage le plus précieux que nous a légué Alphonse Osmond est assurément En flânant dans les rues d’une petite ville qui retrace de façon originale et fort documentée l’histoire d’Avranches [2].

Notes et références

  1. « Registre Matricule », Archives de la Manche, cote 1 R 3/140 - 1 R 3/143, année 1909.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 et 2,6 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541171.