Albert Dadure

De Wikimanche

Albert Dadure (deuxième en partant de la droite).

Albert Joseph Hyacinthe Dadure, né à Audouville-la-Hubert le 2 avril 1894, mort à Massiges (Marne) le 7 février 1915, est un combattant de la Première Guerre mondiale.

Vivant dans une ferme à Fontenay-sur-Mer avec sa mère, Augustine Dadure, son oncle et sa tante, François Galopin et Alphonsine, née Dadure, Albert Dadure est mobilisé le 7 septembre 1914 au sein du 23e régiment d'infanterie coloniale de Cherbourg [1]. Il meurt au front, « tué à l'ennemi », le 7 février 1915, au cours des combats de la bataille de Champagne [1].

Il reçoit la médaille militaire à titre posthume en décembre 1920, avec la citation suivante : « Soldat courageux, qui a fait vaillement son devoir. Tombé pour la France, le 7 février 1915, à Massiges. Croix de guerre avec étoile de bronze [2]. »

On ne retrouve son corps qu'en juillet 2013. L'association « La Main de Massiges » qui remet en état une tranchée tombe sur une chaussure contenant quelques ossements. Les services archéologiques de Champagne-Ardenne mettent à jour les restes d'un corps complet [1].

La plaque d'identification, retrouvée attachée à son poignet, et les recherches de l'association permettent de remonter jusqu'à Albert Dadure et reconstituer son histoire [1].

Le corps est envoyé au CNRS de Marseille (Bouches-du-Rhône) pour des analyses anthropologiques [1]. Il est ensuite inhumé à la nécropole nationale du Pont-du-Marson à Minaucourt-Le-Mesnil-lès-Hurlus (Marne).

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Tendance Ouest, site Internet, 10 août 2013 (lire en ligne)..
  2. Journal officiel, 27 décembre 1920 (lire en ligne).