Alain Métral

De Wikimanche

Alain Métral, né à Saint-Lô le 1er janvier 1940 et mort à Agneaux le 21 octobre 2018, est un homme politique de la Manche, maire d'Agneaux de 2000 à 2014.

Employé au Centre interprofessionnel laitier de la Manche, il s'installe à Agneaux en 1980. Edmond Piédagnel le sollicite en 1983 pour entrer au conseil municipal. Élu, il est reconduit en 1989 et prend la délégation des finances et du budget, des affaires culturelles, de l'investissement et du jumelage. Après les élections municipales de 1995, il devient 1er adjoint, puis est élu maire par le conseil municipal en avril 2000, à la suite de la démission d'Edmond Piédagnel qui veut se consacrer au Conseil général [1].

Il est réélu en 2001 puis en 2008[1]. Il mène la construction d'une médiathèque, l'aménagement de la place de l'Avenir (école maternelle, centre de loisirs, école de musique, atelier d'art, salle de tennis de table et maison de la petite enfance), le réaménagement de la place de Gouville, la réfection de l'église, la construction d'une maison de santé[1].

Il ne parvient pas à imposer son projet de polyclinique et celui de crématorium, attaqué par les habitants[1] et dont le lancement de l'appel d'offres lui vaut une condamnation par le tribunal correctionnel de Cherbourg, à deux mois de prison avec sursis pour faux en écriture[2].

Il ne se représente pas lors des élections municipales de 2014.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 « Plus de trente ans de vie politique pour Alain Métral », Ouest-France, 6 février 2014 (lire en ligne).
  2. « Manche - 2011 », visualiserlacorruption.fr, Transparency France, 2014 (lire en ligne).