Aimé Victor François Guilbert

De Wikimanche

Aimé Victor François Guilbert, né à Cerisy-la-Forêt le 15 novembre 1812, mort à Gap (Hautes-Alpes) le 15 août 1889, est une personnalité catholique de la Manche.

Biographie

Fils de Jean-Victor Guilbert, boulanger, et de Jeanne-Françoise Thiénotte, son épouse, Aimé Victor François Guilbert est éduqué dans la religion catholique et aspire tôt à une carrière cléricale[1].

Il est ordonné prêtre le 17 décembre 1836, à Coutances en 1837. Il enseigne dès lors au petit séminaire de Muneville-sur-Mer et passe plus d'une année parmi les missionnaires du diocèse de Coutances[1].

En 1851, il est nommé supérieur du petit séminaire de Mortain par Louis Robiou de La Tréhonnais, et cumule cette fonction à celle de supérieur du séminaire de Valognes à partir de 1853, jusqu'au 31 juillet 1855, date à laquelle il devient curé de Valognes et vicaire général. En novembre 1862, l'évêque Bravard lui retire sa fonction de vicaire et le nomme archiprêtre et chanoine honoraire[1].

Par décret impérial du 16 mai 1867, il est fait évêque de Gap. Préconisé à Rome dans le consistoire du 20 septembre suivant, il assiste le 16 octobre, à la solennité de l'anniversaire de la dédicace de la basilique du Mont-Saint-Michel, présidée par le cardinal de Bonnechose, archevêque de Rouen, et à laquelle assistent MM. Bravard, évêque de Coutances, Hugonin, évêque de Bayeux, Devoucoux, évêque d'Évreux, Dupanloup, évêque d'Orléans, l'abbé Trégaro, aumônier en chef de la marine et le Père Bernard, abbé de la Trappe de Bricquebec. Il fait prendre par procureur possession de son siége, le 1er novembre, et est sacré le 10 novembre dans l'église Saint-Malo de Valognes par François-Auguste Delamare, archevêque valognais d'Auch, assisté de Jean-Pierre Bravard, évêque de Coutances et de Flavien-Abel Hugonin, évêque de Bayeux, en présence de quatre vénérables prêtres du diocèse de Gap, députés du chapitre, et d'un nombreux clergé, du préfet de la Manche, du préfet maritime de Cherbourg, et des nombreux Valognais. Il fait son entrée officielle à Gap le 26[1].

Il devient évêque d'Amiens (Somme) en 1879.

Il est archevêque de Bordeaux en 1883.

Il est nommé cardinal le 24 mai 1889 par le pape Léon XIII.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 M. H. Fisquet, La France pontificale - Métropole d'Aix - Gap