Agrial

De Wikimanche

Entrepôt d'Agrial à Coutances, rue des Courtilles.

Agrial est une entreprise normande implantée dans la Manche, dont le siège social se trouve à Caen (Calvados).

Historique

Le XXe siècle voit les agriculteurs se regrouper en coopératives, pour commercialiser plus facilement leur production. C'est le cas de la laiterie coopérative de Ducey en 1911, et de la Coopérative d'approvisionnement et de services des agriculteurs de la Manche (Casam) en 1912, des coopératives céréalières (CPB, CARL) dans les années 1930, de la coopérative légumière de Créances en 1943, etc.

Les années 1990 accompagnent, en parallèle des grands changements du monde agricole induits par les réformes de la politique agricole européenne, la concentration de ces coopératives. Dans la Manche, les primeurs se retrouvent au sein de Prim'co en 1989, les éleveurs laitiers dans Agralco en 1992, d'autres agriculteurs au sein d'Orcal (1990).

Le 21 juin 2000 au Mont-Saint-Michel, les trois coopératives, Agralco, Orcal et Coop Can, fusionnent pour créer Agrial. Le groupe rachète la même année la coopérative de Mortain et achète Vegamayor.

En 2003, elle rachète les cidres Loïc Raison [1], puis Danao en 2007, Créaline et Tallo Verde en 2008.

En 2008, Agrial vend au groupe Bigard les abattoirs Socopa de Coutances et de Gacé (Orne) [2].

En juillet 2011, Agrial annonce sa fusion avec Elle & Vire, l'autre principale coopérative agroalimentaire du département. L'autorité de la concurrence accepte cette concentration, à condition qu'Agrial change ses statuts pour laisser aux exploitants agricoles le choix de leur approvisionnement en produits d'agrofourniture et de revendre la cidrerie Dujardin à Cahagnes (Calvados) et Condé-sur-Vire (Manche) [3], racheté en mars 2009 à Elle & Vire, ce qui faisait d'Agrial le producteur de 80 % du cidre français. La coopérative les cèdent en mai 2012 à Val-de-Rance, pour revenir à 65 % de parts de marché[4].

La coopérative poursuit son investissement dans la transformation du lait en prenant une participation minoritaire en 2011, puis à 49 % en 2012, dans Délicelait (24 salariés, 40 millions € de chiffre d'affaires), entreprise de Moyon spécialisée dans la fabrication de produits laitiers pour l'industrie agroalimentaire et les restaurateurs.

Elle crée le 16 mars 2012 la société Sénagral, détenue à parts égales avec le groupe Senoble (1,1 milliard € de chiffre d'affaires, 650 000 tonnes de produits ultrafrais, 5 usines) [5]. En octobre 2014, Senoble décide de mettre fin à son mariage avec Agrial [6].

Début mai 2012, Agrial rachète le producteur de charcuterie traditionnelle manceau Cosme (20 millions € de chiffre d'affaires et 130 salariés) et de l'usine de produits bouchers rennaise Maître Jacques (40 millions €, 130 salariés)[7].

Après l'acquisition de la société américaine Manzana en mars 2012, Eclor, filiale « boissons » d'Agrial, rachète à Orangina Schweppes l'exploitation nationale de la marque Sunny Delight, qui pèse 5 % du marché français des jus frais. Eclor, qui produit le jus de pomme pétillant Champomy, marque d'Orangina Schweppes, représente déjà 10% du secteur des jus de fruits frais avec Danao [8].

En 2016, Agrial fusionne avec le groupe Eurial (7 coopératives), ce qui lui amène 4 500 nouveaux producteurs[9].

Activités

Magasin Point vert de Sartilly.

Le groupe est présent dans les secteurs suivants :

  • boissons (cidres Loïc Raison, Écusson et Keviza), n° 1 français
  • distribution rurale (Districo avec 180 magasins Point vert)
  • primeurs (Prim'Co, Florette et Priméale )
  • machinisme agricole (SM3 et V3 Pro)
  • matériel de traite (Élevance)
  • équipement des professionnels de la mer (Casamer)
  • lait (Eurial) (1,35 milliard de litres collectés chez 3 800 producteurs, pour un chiffre d'affaires de plus de 900 millions d'euros), en partenariat avec le groupe CLE-Bongrain [5]

La coopérative produit également du lait, des porcs, de l'alimentation animale et des céréales. Elle possède des participations minoritaires dans la Socopa (Valtéro) et la Compagnie laitière européenne (Elle & Vire et Cœur de Lion).

En 2006, le chiffre d'affaires s'élève à 1,5 milliard d'euros (dont 752 millions pour la coopérative) pour un résultat net de 271 millions d'euros (soit une augmentation de 4 %). En 2009, Agrial compte 8 000 salariés et totalise 2,2 millards d'euros de chiffre d'affaires [10]. En 2012, le groupe compte 10 000 adhérents, 86 filiales, 7 500 salariés, un chiffre d'affaires de 2,71 milliards d'euros, en hausse de 20 % et un bénéfice de 38,4 millions d'euros, en augmentation de 11,6 % (34,4 millions d'euros en 2011) [5]. En 2013, le chiffre d'affaires passe à 3,9 milliards d'euros, en hausse de 8 %, avec un bénéfice affiché de 34 millions d'euros [11].

Jusqu'à fin 2009, Agrial est dirigé par Gilbert Herpe et Jean-Marie Meulle ; ce dernier est alors remplacé par Ludovic Spiers [10].

Avec l’absorption d'Elle & Vire, Agrial se place dans la transformation laitière, avec une collecte de lait de 900 millions de litres chez 3 000 producteurs[5].

En 2014, Agrial rachète Senagral, n° 1 de l'ultrafrais (yaourts, crèmes) en marque de distributeur, fusionne avec Coralis (lait UHT Agrilait) et inaugure une tour de séchage à Moyon [12]. Elle se donne comme objectif de réaliser 35 % de son chiffre d'affaires à l'étranger, contre 20 % aujourd'hui [12].


Mis en service en juillet 2017, un silo à grains d'une capacité de 32 000 tonnes est inauguré le 14 juin 2018 à Carquebut : il représente un investissement de 8,5 millions d'euros [13].

Chiffre d'affaires

Son chiffre d'affaires est de 5,2 milliards d'euros en 2016 (4,8 mds en 2015, 4,2 mds en 2014, 3,9 mds en 2013, 2,71 mds en 2012, 2,2 mds en 2009, 1,5 milliard en 2006).

Effectifs

Le groupe emploie 20 000 salariés en 2016, dont 8 000 à l'étranger.

Notes et références

  1. Guillaume Le Du, « Agrial, la pépite de l'agroalimentaire normand », Ouest-France, 12 novembre 2013.
  2. Guillaume Le Du, « Agroalimentaire : la Normandie mise sur le lait », Ouest-France, 12 novembre 2013.
  3. « Agrial : le rachat d'Elle-et-Vire soumis à conditions », Lesechos.fr, 10 octobre 2011 (lire en ligne).
  4. « La cidrerie Val de Rance s’agrandit en Normandie », Ouest- France, 16 mai 2012 (lire en ligne).
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 Philippe Legueltel « Agrial devient un acteur majeur dans la branche lait », Les Échos, 26 mai 2012 (lire en ligne).
  6. Guillaume Le Du, « Senoble met fin au mariage avec Agrial », Ouest-France, 22 octobre 2014.
  7. « Agrial achète Cosme au Mans et Maître Jacques à Rennes », Ouest France, 4 mai 2012. (lire en ligne).
  8. Philippe Legueltel, « Jus de fruits : Sunny Delight repris par une coopérative normande » leséchos.fr, 5 mars 2014 (lire en ligne) .
  9. Guillaume Le Du, « Agrial et Eurial : la fusion est entérinée », Ouest-France, 28-29 mai 2016.
  10. 10,0 et 10,1 François Lemarchand, « Jean-Marie Meulle, capitaine coopérateur d'Agrial », Ouest-France, 23 décembre 2009 (lire en ligne).
  11. Guillaume Le Du, « Agrial veut construire un géant du lait », Ouest-France, 15 avril 2014.
  12. 12,0 et 12,1 Guillaume Le Du, « Agrial maintient son “grand projet laitier” », Ouest-France, 6 mai 2015.
  13. Guillaume Le Du, « Un silo de 32 000 tonnes de blé pour Agrial », Ouest-France, site internet, 15 juin 2018.

Lien externe