Abbaye royale Notre-Dame de Protection (Valognes)

De Wikimanche

Chapelle

L'abbaye royale Notre-Dame-de-Protection est un ancien monument catholique situé à Valognes.

Fondée à Cherbourg, la congrégation des bénédictines, institutrices et hospitalières, s'établit le 15 décembre 1626 à Valognes pour fuir la peste, d'abord dans le manoir l'Evêque, puis le 5 octobre 1631 au haut de la rue Aubert, renommée rue des Religieuses à la fin du XVIIIe siècle. Le monastère Notre-Dame-de-Protection est érigé en abbaye royale par lettres-patentes de 1646[1].

L'église, commencée le 23 mai 1635, est consacrée le 22 août 1648 par Claude Auvry, évêque de Coutances[1]. Elle est ornée d'un surprenant portail baroque avec deux ordres superposés à pilastres. Les bâtiments conventuels s'ordonnent autour d'un cloître à galerie d'arcades[2].

Les bénédictines sont expulsées en 1792, elles s'installent alors dans l'ancien couvent des capucins, rue des Capucins[1].

Depuis 1803, l’hôpital de Valognes est installé dans les locaux de l'ancienne abbaye.

Les toitures et façades des bâtiments, hospice et chapelle, sont inscrits au titre des monuments historiques le 7 mai 1937[3].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Jean-Louis Adam, Quelques notes sur Valognes, 1905.
  2. « Les monuments », site internet de la mairie de Valognes (lire en ligne).
  3. Notice n°PA00110628, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture..

Lien interne

Lien externe