Abattoir de Saint-Hilaire-du-Harcouët

De Wikimanche

L'abattoir de Saint-Hilaire-du-Harcouët est un équipement de service public de la Manche situé à Grandparigny.

Il abat et découpe chaque année environ 3 000 tonnes de viandes, principalement des bovins et des ovins mais également des équidés et même des cervidés. Sa capacité est limitée à 5 000 tonnes [1].

L'abattoir de Saint-Hilaire et celui de Cherbourg sont les deux derniers abattoirs publics de toute la Basse-Normandie [1].

Histoire

Il est installé en 1961 [2] dans l'ancienne distillerie de Parigny, achetée lors de la Reconstruction pour y construire un abattoir régional [3].

Le 19 décembre 1995, la commune de Saint-Hilaire-du-Harcouët signe le transfert de compétence de l'abattoir communal à la Communauté de communes de Saint-Hilaire-du-Harcouët en vue de sa mise aux normes européennes et de la gestion de l'outil [4]. Le 30 janvier 1996, la commune de Saint-Hilaire signe le transfert de propriété de l'abattoir à la communauté de communes de Saint-Hilaire-du-Harcouët [4].

Rénové en 1998 [5], la Communauté de communes de Saint-Hilaire-du-Harcouët loue les locaux à la SARL Centre d'abattage saint-hilairien et confie sa gestion en délégation de service public à Teba [1].

En 2017, l'abattoir s'agrandit et se dote d'un local de stockage de cartons [6].

En 2018, constatant des pertes économiques, le gérant, Manuel Pingault, demande une subvention à la Communauté d'agglomération Mont-Saint-Michel-Normandie [1] : le 3 juillet, il obtient 60 000 €.

Mais la situation financière se détériore de nouveau. En juin 2019, un plan de sauvegarde est mis en place pour essayer d'éviter la liquidation judiciaire [7]. Le 31 mars 2020, l'exploitant, la société ASH, est placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Coutances : elle a trois mois pour trouver un repreneur [8]. Le 7 juin suivant, un arrêté préfectoral ferme l'abattoir pour raisons sanitaires [9]. Il rouvre le 15 juin suivant [10]. Le tribunal de commerce de Coutances confirme que le centre d'abattage saint-hilairien cesse l'exploitation de l'abattoir le 30 juin 2020 ; la gérance revenant de fait à la Communauté d'agglomération Mont-Saint-Michel-Normandie[2]. Face à la faillite de l'établissement, la Communauté d'agglomération Mont-Saint-Michel-Normandie vote, le 15 décembre suivant, l'arrêt de l'activité de cet abattoir public à la fin du mois[11]. Le 28 décembre 2020, les élus de Saint-Hilaire-du-Harcouët votent la cession de l'ensemble immobilier à l'Agglomération Mont-Saint-Michel-Normandie pour un euro symbolique[4]. Le 18 février 2021, la Communauté d'agglomération du Mont-Saint-Michel vote la cession de l'abattoir à la SARL Teba par 71 voix contre 4 et 31 abstentions [12].

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires est de 2,2 millions d'euros en 2017 [13].

Effectifs

L'abattoir emploie une vingtaine de salariés [1].

Administration

Adresse : Abattage Saint-Hilairien
45, rue de la Vieille-Rivière
Parigny
50600 Grandparigny

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Florian Hervieux, « L'abattoir, un service public en difficulté », La Gazette de la Manche, 30 mai 2018.
  2. 2,0 et 2,1 « Abattoir de Grandparigny : public à 100 % », Ouest-France, 2 juillet 2020.
  3. Georges Dodeman, Saint-Hilaire au fil du temps, éd. Corlet, 2006 (lire en ligne).
  4. 4,0 4,1 et 4,2 « L'abattoir cédé pour l'euro symbolique à l'Agglo », Ouest-France, 31 décembre 2020.
  5. « TEBA reprend l’abattoir de St-Hilaire-du-Harcouët (50) », L'Agriculteur normand, site internet, 11 avril 2006 (lire en ligne).
  6. « Manche : l'abattoir intercommunal de Saint-Hilaire-du-Harcouët s'agrandit », La Manche Libre, site internet, 10 décembre 2016 (lire en ligne).
  7. « L'abattoir de Saint-Hilaire de nouveau dans le rouge », La Manche Libre, site internet, 5 juin 2019 (lire en ligne).
  8. Lilian Pouyaud, « Les abattoirs de la Manche dans la tourmente », Ouest-France, 4-5 avril 2020.
  9. Mauricette Guittard, « L'abattoir de Grandparigny fermé par le préfet », Ouest-France, site internet, 8 juin 2020.
  10. « Saint-Hilaire : l'abattoir rouvre le 15 juin après une fermeture d'une semaine », La Manche Libre, 20 juin 2020.
  11. Mauricette Guittard, « Grandparigny : abattoir fermé mais reprises en vue », Ouest-France, 17 décembre 2020.
  12. Jean-Philippe Massieu, « La vente de l'abattoir déclenche de fortes tensions », La Presse de la Manche, 20 février 2021.
  13. Societe.com, site internet, consulté le 3 juin 2018.

Articles connexes