Étienne Huault

De Wikimanche

Étienne Huault, né à Saint-Pierre-d'Arthenay et mort dans la même commune le 30 frimaire an IV [1], est une personnalité politique de la Manche.

Victime des Chouans

Étienne Huault est sorti de l’anonymat à la faveur des événements de la Révolution. Comme tant d’autres.

À Saint-Pierre d’Arthenay, son village natal, il jouit de l’estime de la majorité des gens car, en 1789, il est désigné député de sa paroisse à l’assemblée de Saint-Lô [2].

Puis il est élu maire [2]. « Il s’engage dès lors à fond dans l’activisme révolutionnaire », a écrit à son sujet Denis Small dans son livre La Révolution entre Vire et Taute [2]. Et l’auteur de préciser qu’Étienne Huault est « le type même du meneur d’hommes, admiré pour son courage, mais dont les excès terniront l’image » [2].

Le maire, qui préside aussi la société populaire, se mue en effet en sans-culotte farouche. Il va entraîner ses troupes à l’assaut des lieux de culte des environs. Les églises du Mesnil-Véneron, de Saint-Aubin-de-Losque, d’Amigny et du Mesnil-Angot sont mises à sac [2]. S’ils ne sont guère nombreux dans le secteur, les Chouans ne lui pardonnent pas ce vandalisme anti-chrétien : en 1796, ils vont le débusquer chez lui pour le percer de deux coups de poignard [2]. On ne retrouvera jamais les assassins d’Étienne Huault [2].

Notes et références

  1. AD50, NMD Saint-Pierre-d'Arthenay, 1793 – An X (5 Mi 1372) page 96/226 Acte de décès (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 et 2,6 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 3, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.