Émile Riotteau

De Wikimanche

Émile Riotteau.
Émile Riotteau, vers 1893

Émile Alexandre Riotteau, né à Saint-Pierre-et-Miquelon le 18 décembre 1837 et mort à Paris le 8 avril 1927, est un homme politique de la Manche, armateur.

Biographie

Il est élu député de la Manche sous l'étiquette républicaine, le 20 février 1876, dans la circonscription d'Avranches [1]. Il est des 363 députés qui refusent le vote de confiance au cabinet de Broglie.

Candidat à la réélection, Le Temps prédit : « La lutte ne devait pas être facile contre un tel candidat, en possession d'un crédit que lui assurent sa situation, les services rendus et la plus sympathique bienveillance. Le concurrent de M. Riotteau était, en 1876, le comte de Canisy, dont la conduite pendant la guerre avait été remarquable. Mais M. de Canisy n'était pas clérical ; aussi, quoiqu'il fût bonapartiste, l'administration avait-elle songé d'abord à M. de Saint-Pierre, légitimiste ardent. L'excès même était dangereux. L'évêché a fait agréer M. Leclerc, moins compromettant, tout aussi dévoué, partant plus utile. L'échec de M. Leclère, qui n'ose pas s'avouer bonapartiste, est certain ; et la population de Granville lui préfère M. Riotteau qui est resté ce qu'il était, et qui a tenu les promesses faites à ses électeurs[2]. » Il perd le scrutin le 14 octobre 1877 face à Charles Leclère, dont l'élection est invalidée par la majorité républicaine, ce qui permet à M. Riotteau de retrouver l'Assemblée le 3 mars 1878 contre M. de Canisy. Il est réélu en 1881, 1887, 1889, 1893, 1898 et 1902 [1]. Il siège jusqu'au 18 janvier 1906 [1].

Il est sénateur de la Manche de 1906 à 1927.

Il est conseiller général de Granville de 1877 à 1925 et maire de Granville de 1882 à 1888 [1].

Il préside de 1881 à 1920, soit pendant quarante-sept ans, la chambre de commerce et d'industrie de Granville.[3]

Il est à l'origine de la création du Prix d'Amérique, devenu la plus grande course de trot monté du monde, pour honorer les libérateurs américains de la Grande Guerre[4]. La première édition se déroule le 1er février 1920 sur l'hippodrome de Vincennes[4].

Il est gendre de l'armateur et président de la Chambre de commerce, Jacques Malicorne.

Hommage

Le nom d'Émile Riotteau, qui fut ambassadeur des courses de chevaux à l'Assemblée, a été donné à une course hippique de trot monté se déroulant généralement au mois de décembre (parfois janvier) sur l'hippodrome de Vincennes : le prix Émile-Riotteau [5].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.
  2. Le Temps, 27 septembre 1877.
  3. CCI Centre et sud Manche, 1815-2015, 200 ans au service des entreprises et du territoire (lire en ligne)
  4. 4,0 et 4,1 Élodie Dardenne, « Mais au fait, il a quoi d'américain le prix d'Amérique ? », Ouest-France, site internet, 31 janvier 2016 (lire en ligne).
  5. Site du Sénat.

Lien interne

Lien externe