Élections législatives de 1986 dans la Manche

De Wikimanche

Répartition nationale des sièges.

Élections législatives de 1986 dans la Manche

Les élections législatives de 1986 ont lieu le 16 mars à la proportionnelle par listes départementales, à un seul tour.

C'est la seule élection législative de la Ve République qui a lieu sous cette forme. Elle entraîne la première cohabitation.

Dans la Manche, l'élection est marquée par un redressement sensible de la droite, qui gagne près de 7 points par rapport aux élections législatives de 1981. Il s'effectue au détriment du Parti socialiste et du Parti communiste [1]. La gauche est ainsi toute surprise de récupérer deux sièges [2]. « Pour la première fois de son histoire », remarque Le Monde [3].

Résultats

Inscrits : 337 747. Exprimés : 247 539. Participation :77,63 %. Abstention : 22,37 % [4].

Tête de liste Parti Voix % Sièges Élus
Pierre Godefroy Union de l'opposition 111 865 45,19 % 3 Pierre Godefroy (RPR), Jean-Marie Daillet (UDF-CDS), René André (RPR)
  Olivier Stirn PS 69 978 28,26 % 2 Olivier Stirn (UCR), Louis Darinot (PS)
  Denis Gautier-Sauvagnac Opposition diss. 26 464 10,69 % - -
  Fernand Le Rachinel Front national 19 138 7,73 % - -
  Daniel Bosquet Les Verts 9 311 3,76 % - -
  Jean-Claude Forafo PCF 8 749 3,53 % - -
  Philippe Clément MPPT 2 034 0,82 % - -

Notes et références

  1. Michel Boivin, « Bilan des élections législatives », La Manche Libre, 13 avril 1986.
  2. Libération, 18 mars 1986.
  3. Le Monde, 18 mars 1986.
  4. « Élections législatives 1986 - Le retour de la droite », Le Monde / Dossiers et documents, 1986.

Articles connexes