Élément -ey

De Wikimanche

L’élément final -ey se rencontre dans un certain nombre de noms d'îles de la Manche et des mers d'Irlande et du Nord.

Étymologie

La grande majorité des spécialistes s'accorde à penser qu'il est d'origine scandinave, et représente l'ancien scandinave ey « île » (cf. ancien islandais et islandais moderne ey, de même sens). Parmi les auteurs n'adoptant pas ce point de vue, il faut citer Auguste Longnon, pour qui cet élément est le saxon īg « île » [1], et François de Beaurepaire, qui préfère y voir un appellatif germanique augia « île », de même origine que ey, emprunté antérieurement à l'arrivée des Scandinaves en Normandie, et attesté depuis la mer du Nord (cf. Ooi en Hollande) jusqu'à l'Atlantique (cf. l'île d'Yeu) [2].

L'ancien scandinave ey « île » est issu du germanique commun °aujō < °aʒwjō « (chose) sur / dans / de l'eau », formation adjectivale dérivée d’°aʒwō- « eau » < indo-européen °akʷa- « eau » (cf. latin aqua). Du germanique commun °aujō procède aussi, par exemple, l'ancien anglais īg, īeg « île » (premier élément de l'anglais moderne island) et l'ancien frison ey « île ».

Emplois toponymiques

Toponymes de la mer de la Manche comportant l'élément -ey

Toponymes de la mer d'Irlande comportant aussi l'élément -ey

  • Anglesey, île et comté au large de la côte nord du pays de Galles.
  • Caldy (Grande et Petite —), îles au large du comté de Cheshire (Caldeihundr. 1183, [insula] Caldei ~1190).

Toponymes de la mer du Nord comportant aussi l'élément -ey

  • Orkney, nom anglais des Orcades (Écosse).
  • Sheppey, île au large du Kent (Angleterre).

Notes et références

  1. Auguste Longnon, Les noms de lieux de la France, Paris, 1920-1929 (rééd. Champion, Paris, 1979), p. 184, § 750.
  2. François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 100 s.v. Chausey.