Église Saint-Michel (Graignes-Mesnil-Angot)

De Wikimanche

(Redirigé depuis Église de Graignes)
L'église Saint-Michel.
Portail de l'église.

L'église Saint-Michel de Graignes est un édifice religieux catholique de la Manche.

Après les ravages de la Libération, Guy Pison est chargé du plan d'urbanisme de Graignes. De l'ancienne église demeure le clocher, conservé comme mémorial. L'ensemble du village est déplacé vers le sud, et le nouveau lieu de culte, élevé entre 1955 et 1958 [1], ou entre 1956 et 1960 [2], y prend place dans un style moderne, soutenu par les autorités municipales et paroissiales [1].

L'église adopte un plan en longueur pour la nef centrale, rythmée par la structure à portiques apparente, et reliée par un collatéral à une tour clocher indépendante occupée par la chapelle baptismale, comme pour l'église d'Hébécrevon [3].

Le béton, typique de l'architecture « reconstruction », est utilisé dans toutes ses possibilités : béton armé brut pour la structure et le porche d'entrée, bouchardé pour les murs de la nef, panneaux préfabriqués gravillonnés pour la façade et le clocher [3]. La structure apparaît en façade, les parois de remplissages en béton préfabriqué sont insérées à l'intérieur, légèrement en retrait du nu extérieur.

Le porche est marqué par un auvent en voile de béton courbe soutenu par un pilier, la porte est doublée en cuivre. Alors que le mur du chevet plat est aveugle, l'intérieur est éclairé par des oculi et des petites ouvertures cruciformes qui percent la façade principale [1], et par les dalles de verres de François Chapuis, aux tonalités chaudes dans l'entrée et translucides dans la nef et le sanctuaire, jeu de couleurs qui anime le gris du béton [2].

François Chapuis a également réalisé le décor mural et la tapisserie du baptistère, abîmée par l'humidité et la luminosité, et protégée au titre d'objet par arrêté du 16 juin 2005 [4], le même jour que l'inscription au titre des monuments historiques de l'église en totalité, par ailleurs dotée du « label Patrimoine du XXe » [2].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Alain Nafilyan, Éric Diouris et Frédéric Henriot, Monuments historiques du XXe en Basse-Normandie, In Quarto, 2010.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Notice n°PA50000032, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  3. 3,0 et 3,1 Alain Nafilyan, « La reconstruction des édifices religieux en Basse-Normandie après la Seconde Guerre mondiale », In Situ, revue des patrimoines [en ligne], 2009, n°11.
  4. Élisabeth Marie, « La sélection des objets à protéger dans les églises de la Reconstruction : l’exemple de la Manche (1944-1974) », In Situ, revue des patrimoines, [en ligne], 2009, n°11.

Liens internes

Lien externe