Église Saint-Sauveur (Saint-Sauveur-de-Pierrepont)

De Wikimanche

Ruines de l'ancienne église

L'église Saint-Sauveur de Saint-Sauveur-de-Pierrepont est un édifice catholique de la Manche.

L'ancienne église

L'ancienne église, datée des 12e et 15e siècles est détruite lors de la bataille des haies, le 19 juin 1944 : les Allemands la minent en représailles de la sonnerie des cloches annonçant par anticipation la Libération. Des ruines, situées dans le cimetière, ne subsiste que le chœur.

Le décor du chœur est sculpté de façon remarquable. On peut y admirer des culots figurant des têtes animales. Deux plaques incrustées à l'entrée du chœur représentent saint Marc, sous la forme d'un lion, les pattes posées sur un livre et saint Matthieu sous une arcade, tenant lui aussi un livre. Il est inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH)[1].

Originellement, l'église abritait un relief montrant le Christ en Majesté. Celui-ci est à présent dans la nouvelle église de Saint-Sauveur-de-Pierrepont. Il est également inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH)[1].

Des plaques commémoratives et un canon rappellent que le 18 juin 1940, le lieutenant Ramas et une poignée d'hommes résistent héroïquement à la VIIe Panzer division du maréchal Rommel. Leur sacrifice retarde suffisamment les soldats allemands pour permettre le ré-embarquement des troupes britanniques encore présentes à Cherbourg[2].

La nouvelle église

La nouvelle église

Après la Seconde Guerre mondiale, une nouvelle église est construite sous la direction de l'architecte parisien Maurice Ploquin, au nord du bourg[3], à 200m de l'ancienne.

Les vitraux conçus par André-Louis Pierre sont réalisés par l'atelier Maumejean de 1955 à 1957[3].

Le chemin de croix est l'œuvre de Tramecon[3].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Notice n°PA00110538, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  2. « Hommage au lieutenant Ramas », Manche Informations, n° 41 juin 2003.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Inventaire du patrimoine de la Reconstruction dans la Manche, Conseil général de la Manche, Conservation des antiquités et objets d’art, 2011.

Lien interne

Lien externe